Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Après moins d’une semaine, Yohann Ladeiro a déjà usé pas mal de calories. Parti dimanche dernier du siège du Centre Culturel et Sportif Miuzelense, à Roubaix, en fin d’après-midi pour une mise en jambe d’une quarantaine de kilomètres en vélo jusqu’à Phalempin, vendredi soir, le 10 juillet, il avait déjà parcouru 600 ‘bornes’, soit, entre mardi et vendredi, une moyenne de 140 kms par jour. Chapeau Yohann!

Quand en part pour une telle aventure qui doit le conduire au village de ses parents, Miuzela, pour 2.000 kilomètres, ce n’est pas anodin et forcément on se pose des questions.

Les deux premiers jours, Yohann a souffert des jambes, ce qui est un peu normal. Là, il commence à retrouver, va-t-on dire, sa vitesse de croisière.

Après des haltes du côté de Rouen, Le Mans et Angers, Yohann Ladeiro sera à Nantes ce samedi, dans l’après-midi.

«Après avoir parcouru 600 kms jusqu’à Angers, me voilà à un tournant de mon aventure… je vais rejoindre Nantes par la Loire, avec énormément de voies vertes. Une fois arrivé à Nantes, je prendrai une journée de repos bien mérité» dit Yohann Ladeiro sur Instagram. «Je reprendrai ma route en direction de l’Espagne, en longeant toute la côte Atlantique par une énorme piste cyclable appelée ‘la vélodyssée’, certainement la partie la plus agréable de mon périple… après avoir énormément stressé les 3 premiers jours».

La «pression» a diminuée de jour en jour, kilomètre après kilomètre. «Je prends confiance en moi et me sens de plus en plus fort pour continuer ce magnifique projet. Merci pour vos encouragements».

Encouragé par des passants qu’il croise, des groupes d’enfants qui lui font la holà, Yohann Ladeiro avance avec son vélo et les 35 kilos de bagages. Un beau projet.

Bonne route Yohann.

 

Comunidade
X