Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

Dans le cadre de la «Nuit Blanche», trois installations seront présentées ce soir à l’Eglise Notre Dame-de-Fátima de Paris, à voir de 20h00 à 2h00 du matin: Une installation autour du thème du corps en mouvement de Doria Bellanger «Donnez-moi une minute» et deux structures d’inspiration écologique, l’une de Marie-Laure Bruneau «Plastic Vortex» (800 bouteilles flottantes telles des méduses) et «Waxworm» (intallation lumineuse d’un ver recyclant les déchets) de deux artistes slovaques, Alex Zelina et Radovan Dranga.

 

«Donnez-moi une minute», installation de Doria Bellanger

20h30 – 1h30

Artiste chorégraphique et vidéaste, Doria Belanger expérimente les liens entre le corps et la caméra, un travail qui se donne à voir sous forme d’installations vidéo et de films dansés. Une manière pour elle de conjurer la dimension éphémère du spectacle vivant tout en l’enrichissant d’une dimension picturale.

Pour Nuit Blanche 2021, l’artiste présente cette installation à la frontière des arts visuels et de la danse, qui rassemble des portraits vidéo d’une minute de danseurs d’ici et d’ailleurs. En travaillant intimement avec chaque interprète sur la notion de répétition et d’accumulation de gestes aussi naturels que chorégraphiés, Doria Belanger entend questionner les liens entre identité par le corps et mouvement dansé.

Avec une centaine de capsules déjà réalisées en France et à l’international (Colombie, Portugal, Myanmar…), ce projet fil rouge entend célébrer, à travers un dialogue choral des cultures, un patrimoine mondial en cours d’écriture.

Installation réalisée avec le soutien d’Art, Culture et Foi / Paris et le concours du Père Nuno Aurélio, Recteur du Sanctuaire Notre Dame-de-Fátima.

 

«Plastic Vortex», installation de Marie-Laure Bruneau

19h30 – 1h30

C’est une œuvre lumineuse créée sur le thème de l’eau et l’océan, elle prend la forme d’un plafond suspendu en forme de vortex. Le spectateur pourra déambuler sous l’œuvre.

L’artiste, Marie-Laure Bruneau a réalisé cette œuvre à partir de plus de 800 bouteilles issues du recyclage, cette création s’inscrit dans une démarche art et environnement, notamment autour du thème du 7ème continent et ses plus de 5.000 milliards débris flottants.

 

«Waxworm» d’Alex Zelina et Radovan Dranga

C’est le fruit d’une collaboration de deux artistes slovaques Alex Zelina et Radovan Dranga. Présentée l’année passée à la Nuit Blanche Slovaque, cette œuvre a été proposée par l’Institut Slovaque de Paris.

Créée à partir de matériaux recyclés, «Waxworm» invite à réfléchir à la pollution des sols, et à l’artificialisation de la nature. Il est également possible de rapprocher cette œuvre de la référence biblique du Léviathan, annonciateur de grands cataclysmes – comme la pollution humaine des océans, comme des sols, thème abordé par «Plastic Vortex».

 

Le sanctuaire Notre Dame-de-Fátima Marie-Médiatrice (Paris 19) se distingue en présentant à lui seul trois installations dans cette Nuit Blanche. Cette église, confiée à la Communauté portugaise de Paris, a été construite entre 1951 et 1953, à la suite d’un vœu, en remerciement de la préservation de Paris en 1944.

 

Cultura
X