Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Organisé par «Cá e Lá»: les Parfums de Lisbonne s’obstinent à Paris

La 13ème édition du Festival «Parfums de Lisbonne», organisé par la compagnie de théâtre «Cá e Lá», a été inaugurée samedi dernier, le 1er juin. Le thème de cette année est «Ostinato». Graça dos Santos nous explique ce que cela représente: «En musique, un ostinato est un motif ou une phrase qui est constamment répétée. La répétition d’une séquence mélodique et/ou rythmique suggère donc l’obstination, l’insistance».

Pour Graça dos Santos, Directrice artistique du Festival, c’est un thème qui colle bien aux Parfums de Lisbonne: «Ostinato sied bien au festival Parfums de Lisbonne tant il faut de persévérance pour maintenir un événement culturel sans interruption depuis 13 ans, entre deux capitales européennes».

Les premiers événements du Festival ont eu lieu fin mai. Du 23 au 25 mai, à la Fondation Calouste Gulbenkian et à la Maison du Portugal, il y eu le colloque international «Domestiques et domesticité dans les pays de langues romanes du XIXe au XXIe siècles. Employé(e)s ou esclaves?»

Cet événement était l’occasion d’évoquer les domestiques et la domesticité qui suscite une multitude de représentations collectives d’une condition subalterne représentée par une série d’employés domestiques (parfois dits «de maison»), le plus souvent un «petit personnel» assimilé à des métiers féminins qui vont de la soubrette d’antan aux différentes formes «d’aide à domicile» aujourd’hui. C’est une condition sociale qui fait écho à de sombres époques de ségrégation en lien avec l’histoire coloniale. Ce colloque international a proposé de revenir sur une galerie de portraits et de représentations constitués au fil du temps, dans les pays de langues romanes.

Ceci n’était que le début.

Le samedi 1er juin et le dimanche 2 juin, trois événements ont eu lieu: Regards sur le cinéma lusophone avec le film «Terra Franca» de Leonor Teles; «D’insinuantes obstinations… Ostinato – 1» – des performances plurilingues jouées et dansées en extérieur; et «Du Romantisme français au Portugal contemporain» – un concert Duo Somniatis, avec Sofia Silva (flauta) et Margarida Prates (piano).

Graça dos Santos réitère sa volonté de poursuivre toujours et encore avec ce Festival qui existe depuis 13 ans: «En 2019, sous l’étendard de l’ostinato, nous maintiendrons cet événement, imprégné des liens entre deux pays et cultures qui n’ont cessé de se renouveler au fil des années, et qui est toujours très présent dans le quartier de l’Horloge. Un cycle de cinéma est organisé avec le cinéma MK2 Beaubourg. La clôture du festival aura lieu à la ‘Livraria Ler Devagar – LX factory’, à Lisbonne», conclut-elle.

 

Programme:

Le jeudi 6 juin, 18h30

Fondation Calouste Gulbenkian

À l’ombre du clair de lune. Fragments choisis de Maria Gabriela Llansol. Présentation du livre Anthologie établie par João Barrento, Président de l’Espace Llansol. Présentation par Silvia Baron Supervielle, poète et écrivaine, Guida Marques, traductrice, et Carolina Leite (Editions Pagine d’Arte).

 

Le samedi 8 juin, 11h00

MK2 Beaubourg

Regards sur le cinéma lusophone. Film «Le cahier noir» de Valéria Sarmento, 2018.

 

Le mercredi 12 juin, 18h30

Fondation Calouste Gulbenkian

Cinéma et narration: deux films d’Inês Oliveira. Projection et débat avec la réalisatrice autour des films «Vira Chudnenko» (2017) et «O Sapo e a Rapariga» (2018).

 

Le samedi 15 juin, 11h00

MK2 Beaubourg

Regards sur le cinéma lusophone. Film «Diamantino» de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt, 2018.

 

Le dimanche 16 juin, 16h00

Maison du Portugal André de Gouveia

Concert de piano. Aurélie Balcou. Œuvres de Beethoven, Scarlatti, Liszt, Gershwin.

 

Le samedi 22 juin, 14h00-17h00

Maison du Portugal André de Gouveia

Atelier corps en mouvements par Alice Martins, compagnie Passion Passion. Inscription et conditions: global.objet@gmail.com. Infos: www.passionpassion.fr

 

Le dimanche 23 juin, 15h00

Paris-Porto

Donner de la voix! Et si on chantait? Chants connus et moins connus en portugais et en français, quelques poèmes aussi, autour des saveurs des sons, celles des verres et des pastéis de nata…

 

Le dimanche 30 juin, 15h00

Comme à Lisbonne

«D’évidentes obstinations… Ostinato – 2», un petit air de reviens-y… Performances dansées et chantées en terrasse.

 

Le jeudi 18 juillet, 19h00

Ler Devagar – LX Factory, Lisboa

Poésie dite et chantée: Ostinato. Autour de l’écrivain Jaime Rocha.

 

LusoJornal Artigos

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 3 Votos
8.5
X