Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

Vient de paraître, aux éditions Jets d’Encre, le livre «Quand ma tête perd les pédales» de Bruno dos Santos, un lusodescendant de Houilles (78), qu’en 2006 décide de le lancer dans une épopée de 3.400 km à vélo entre la France et le Portugal

«Il pleut en continu depuis plus de dix heures. Après des mois de préparation intense, Bruno s’apprête à entamer un long périple de 3.400 km à vélo reliant la France au Portugal. D’étapes en rencontres, de sourires en déceptions, au fil des aléas matériels et climatiques, Bruno affronte l’inconnu, seul sur la route mais jamais solitaire» lit-on dans la présentation du récit. «Entre deux coups de pédales, Bruno remonte aux origines de cette incroyable aventure qui prend racine dans sa jeunesse».

Bruno dos Santos livre ici le récit d’un voyage mais aussi celui d’un accomplissement. Il nous convie à une incroyable aventure humaine, qui nous transmet la force et le courage de toujours exiger le meilleur de nous-mêmes.

De parents portugais, Bruno dos Santos naît en banlieue parisienne, dans le 92, en février 1983. Son parcours est multiple, allant de directeur de séjour pour adolescents à chargé de mission, encadrant technique en insertion professionnelle ou chef de projet développement territorial pour un bailleur social.

Mais un jour, il décide de partir en vélo, en direction du pays de ses parents.

«Me voilà sur mon vélo. Je sens monter en moi un indescriptible mélange de sensations, toutes plus différentes les unes des autres… Je tremblote et essaie de me contenir. Je ne dois surtout pas flancher maintenant! Mon corps ne peut pas me faire ça, pas maintenant!» écrit Bruno dos Santos dans son livre. «Mais ce n’est pas ça. Je commence à comprendre, peu à peu… C’est comme si ce n’était qu’une suite logique, tellement logique qu’elle pourrait paraître illogique… À cet instant, devant la porte du garage, à moitié assis sur mon vélo, avec la grosse voix de mon oncle en fond sonore, je réalise que je ne fais que le suivre, ce fil conducteur… la trame consciente dans mon inconscient… vous me suivez? Les gens que l’on devait rencontrer, les endroits par lesquels on se devait de passer, les erreurs que l’on se devait de commettre… Tout cela s’avère inéluctable. Fine est la frontière entre la destinée, qui présente ses cartes, et le destin, qui permet de les choisir… De rencontre en rencontre, de lieu en lieu, d’erreur en réussite, nous ne changeons pas, nous évoluons. Et tout en avançant vers la porte extérieure, je sens en moi cette évolution… cette force intérieure qui jaillit, explose dans mon corps… Je prends pleinement conscience du chemin que j’ai parcouru».

 

Formato: 15,2 x 22,9 cm

236 páginas

ISBN: 978-2-35523-487-3

Preço: 20,25 euros

 

Cultura
X