Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

La 2ème saison de «La Langue portugaise en cultures», un Séminaires du CRILUS commence le mercredi 29 novembre prochain, à 18h30, autour de la thématique «Voir / Revoir, Donner à voir la Politisation et l’Esthétisation de la Photographie et de l’Ecriture», par Paula André et Luciano Perondi.

C’est à la Fondation Gulbenkian à Paris que la séance aura lieu. Lors de la Conférence, il sera abordé l’expression supérieure de la propagande de l’État Nouveau portugais, la photographie imprimée était un outil opérationnel de la reconceptualisation de la portugalité de la nation et de la construction d’une Politique de l’Esprit.

L’État Nouveau a utilisé la clarté visuelle que la photographie permet, afin de promouvoir l’exposition des grandes réalisations matérielles et l’exaltation de la culture populaire en tant que matrice de la patrie. Un regard radiographique sur la performativité de la photographie révélant des répertoires et des récits permet de démêler les images du pouvoir et le pouvoir des images.

Dans la même veine, l’écriture publique sera traitée en tant qu’instrument spécifique de l’hégémonie culturelle. Après un aperçu historique de l’écriture monumentale à l’époque impériale, par opposition avec l’écriture publique dans les communes italiennes, sera évoquée l’écriture utilisée comme moyen de démonstration ostentatoire de la puissance politique des seigneuries de la Renaissance ainsi que le parallélisme entre l’écriture de cette même époque et l’écriture fasciste.

Ensuite la relation sera abordée entre les modèles politiques et les formes graphiques; le rapport, pendant le fascisme, entre les formes modernistes, les modèles impériaux et ceux de la Renaissance; et finalement le destin du caractère typographique Triennale, illustré.

Paula André est docteure en architecture de l’ISCTE-IUL, où elle enseigne (Master Intégré en Architecture, Doctorat en Architecture et des Territoires Métropolitains Contemporains et Master en Études Entrepreneuriales et Culturelles). Chercheure de DINÂMIA’CET-IUL – où elle coordonne la ligne thématique «Images des Réalisations Matérielles» du projet «Photographie Imprimée. Image et Propagande au Portugal (1934-1974)».

Luciano Perondi est dessinateur de caractères typographiques et designer d’information depuis 1998. Ses principaux domaines de recherche sont la lecture et l’écriture. Professeur d’«Histoire du livre» de l’Isia Urbino, entre 2013 et 2016 il est Directeur de cet Institut. Il est membre associé des coopératives CAST et APALCA.

Le Centre de Recherches Interdisciplinaires sur le monde Lusophone travaille en partenariat avec le CRIX – Centre de Recherches Italiennes – EA 369 Études Romanes de l’Université Paris Nanterre, ainsi que la Chaire Lindley Cintra, le Lectorat Paris 8 et la Fondation Calouste Gulbenkian – Délégation en France.

 

Entrée gratuite

 

Fondation Calouste Gulbenkian – Délégation en France

39, bd. de La Tour Maubourg

75007 Paris

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 5 Votos
4.6
X