Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Les Parisiens n’y arrivent décidément pas en ce début de saison. Dernier avec 0 point après 3 matches, c’est une situation inédite et inquiétante pour l’équipe du Président José Lopes.

Pourtant, tout avait été fait pour mettre l’équipe phare dans de bonnes conditions: match programmé à la halle Carpentier, entrée gratuite pour attirer un maximum de spectateurs, avant match avec une belle rencontre disputée par les équipes de jeunes du Sporting et ceux de Nantes Métropole…

Le Sporting Club de Paris connaît un début de saison particulier avec les départs inattendus de 2 joueurs importants du club Jésus Hurtado (Chus) et surtout la figure emblématique du club parisien, Alexandre Teixeira, qui a rejoint le Torcy Futsal qui évolue en D2.

Pour cette rencontre, les Parisiens étaient privés de Saadaoui blessé aux adducteurs mais enregistraient le retour dans le but de Cavalheiro qui a fini de purger ses 7 matchs de suspension.

Le début de rencontre est à l’avantage des Parisiens qui font un pressing haut et Segura est le premier, à la 2ème minute, à tester le gardien nantais Levesque qui effectue un bel arrêt… le premier d’une grande série.

Alors que le match s’équilibre, un fait de jeu arbitral va déstabiliser les hommes de Rivera. En effet, Anas Dlimsi est expulsé (5 min) pour avoir reçu un (très sévère) second carton jaune. Nantes Métropole profite de la supériorité numérique pour ouvrir la marque (7 min) par Josette (0-1).

Les joueurs du Sporting Club de Paris reprennent les commandes du match et tentent de revenir au score mais, soit ils se heurtent au gardien nantais qui repousse tour à tour les tentatives de Mayulu, De Andrade, Zoubir, soit ils se montrent maladroits devant le but.

Il faut attendre la 18ème minute pour voir les nantais mettre Cavalheiro en danger grâce à Guerra. La première mi-temps se termine sur le score de 0 à 1 mais les nombreux supporters présents croient à un retournement de situation en seconde période.

Mais dès le retour sur le terrain, les affaires des Parisiens ne s’arrangent pas. En effet, à la 21ème minute, sur une contre-attaque rapidement menée, Josette crucifie Cavalheiro (0-2). Les hommes de Rivera essaient de réagir mais n’arrivent que trop rarement à s’approcher du but nantais. A la 25ème minute, alors qu’un tir de Tchapchet vient de s’échouer sur le poteau du but adverse, la contre-attaque nantaise se conclue par un but marqué contre son camp par le Parisien De Andrade (0-3). La suite du match est un calvaire pour les Parisiens: un dégagement de Cavalheiro est contré (30 min) par Josette (0-4), le cinquième but nantais est une nouvelle fois marqué contre son camp par un Parisien (Tchapchet, 34 min). Enfin, Guerra inscrit le 6ème but à la 36ème minute… Mais il y avait longtemps que les Parisiens avaient abdiqués.

Cette troisième sortie des Parisiens inquiète les supporters et les dirigeants du Sporting Club de Paris. Il fallait les visages blêmes du Président José Lopes et de son fils Rodolphe Lopes (Directeur sportif et ancien entraîneur de l’équipe) pour comprendre qu’ils étaient, pour le moins, très mécontents et irrités par la prestation fournie par les joueurs.

Nul doute que des mesures devront être rapidement prises pour redresser la situation d’un club dont le classement actuel est indigne de son standing.

Une réaction est donc attendue samedi prochain avec la réception de l’UJS Toulouse. Ce sera un véritable test car les Toulousains viennent de tenir en échec (3-3) le Champion de France en titre.

 

Sporting Club de Paris 0-6 Nantes Métropole

Buteurs: Josette (x3) et Guerra et aussi De Andrade et Tchapchet, contre son camp

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 2 Votos
4.2
X