Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

La surfeuse française, Justine Dupont, qui s’entraîne à Nazaré au Portugal, a décroché, en ce début de mois de mai, le trophée «Women’s XXL Biggest Wave Award», celui de la plus grosse vague de l’année, pour une vague de 16,15 mètres surfée en novembre 2018 à Nazaré.

De passage à Paris à l’occasion du Salon de l’immobilier et du tourisme portugais à Paris, où elle a fait la promotion de Nazaré, Justine Dupont s’est confiée au LusoJornal sur sa vie au Portugal et ses objectifs à court terme.

 

Votre vie est maintenant au Portugal, on peut dire ça?

Je suis française et fière de l’être. Mais le Portugal, c’est notre coup de cœur depuis 3 ans. Nazaré, plus particulièrement, à cause des grosses vagues. La fréquence de ces vagues est incroyable, ainsi que la grandeur et la qualité. C’est juste parfait. On adore le Portugal en général. On aime Nazaré certes, mais le reste du pays également. L’ambiance, les gens sont très gentils, il y fait bon vivre, la température est excellente même pour nous qui sommes tout le temps dans l’eau. La vie est plus simple, plus sauvage par exemple à Nazaré. Au Portugal il y a d’énormes espaces verts où on se sent libre pour profiter de la nature. Et en même temps on est très proche des grandes villes comme Lisboa et de son aéroport pour que je rejoigne mes compétitions. Et on est aussi proche de la France. Je me sens européenne. Entre le Portugal et la France on peut circuler facilement et on peut rester le temps qu’on veut.

 

Nazaré et les vagues gigantesques sont donc votre espace de jeu?

C’est excitant, c’est prenant, c’est intense. J’aime beaucoup cet endroit, il y a un côté magique. La vague demande énormément d’énergie. L’océan est puissant et on sent qu’on est au cœur de quelque chose d’intense. L’énergie de la vague qui arrive derrière nous, moi je descends, je vais vite, il y a de l’adrénaline et beaucoup de concentration. C’est aussi quelque chose qui est dur à réaliser et ça demande beaucoup de préparation. Le jour-J tu sais que c’est pour ça que tu as travaillé. Moi j’aime surfer et à Nazaré, on peut surfer la vague, dessiner la vague sur une grosse vague et qui dit grosse vague, dit plein d’intérêts et de choses à aller chercher. Des trajectoires, de la vitesse, jouer avec l’océan…

 

Vous n’avez pas peur? C’est tout de même dangereux.

Le matin quand on va voir les vagues, ça prend au cœur, mais moi je suis super bien entourée. Mon copain, Fred David, mon binôme sur les grosses vagues, c’est lui qui est sur le jet-ski et qui me lance sur les vagues. Des amis nous accompagnent aussi, en faisant la sécurité et en surfant avec nous. C’est important d’avoir une équipe autour de nous. C’est un sport qui n’est plus individuel. Si on a confiance en son équipe et en ses capacités, tout se passe bien, mais il faut de l’entraînement car on est conscients du risque. On identifie le risque et on s’entraîne en conséquence, tout simplement. On essaye de limiter les risques au maximum, avec des gestes comme travailler l’apnée ou la sécurité tout simplement.

 

Nazaré, c’est une révélation dans le monde du surf et des grosses vagues…

Les grosses étaient déjà là, mais on n’avait peut-être pas pris conscience de l’ampleur et du potentiel. C’est excitant de se dire qu’on arrive toujours à découvrir des choses nouvelles. Il y a encore beaucoup de choses à faire, on est qu’au début. En France il n’y a pas vraiment d’endroits comme à Nazaré, ou plutôt je dirais qu’il n’y en a pas à la même fréquence. A Nazaré il peut y avoir plusieurs grandes vagues par mois. C’est incroyable, et sans parler de la taille des vagues qui sont plus grandes à Nazaré.

 

Que peut-on dire sur votre saison 2019?

Je vais aller à Biarritz pour les Championnats du monde de longboard avec l’équipe de France, le 26. Je n’ai jamais gagné pour l’instant. Et tout l’été je vais essayer de me qualifier pour le Championnat du monde shortboard qui sera au Japon en septembre, et cela fait partie du circuit pour les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo.

 

LusoJornal Artigos

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 2 Votos
6.4
X