Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Le groupe Vivências do Minho, dans le nord de la France, vient «d’hériter» des outils traditionnels très précieux du couple José Franco et Maria da Silva.

José Franco et Maria Da Silva étaient mari et femme. «Un couple originaire de l’Alto Minho fort sympathique, qui a pendant des années fait le bonheur de la Communauté portugaise en étant des membres actifs d’un groupe portugais de la région. Ils étaient des amis de longue date» explique Viviane Vila Verde.

Habitant la commune de Roubaix, depuis longtemps, ils fréquentaient souvent les associations. «Il y a quelques années déjà, Monsieur José Franco nous a quitté, Maria restait veuve mais elle nous a aussi quittée il y quelques semaines à peine» dit-elle au LusoJornal. «Nous avons été touchés par sa disparition, c’était une dame très gentille et souriante qui avait un savoir -faire et qui filait le lin avec sa quenouille, quand elle foulait les planches vêtue de son costume traditionnel».

«C’est avec beaucoup d’émotions et un grand honneur, que leur fille Olga à choisi de nous léguer les accessoires de ses parents. La quenouille et son fuseau, les peigne de cardage, le râteau, le fléau, la gourde, et un instrument nommé ‘truca-truca’ qui possède des castagnettes et des capsules métallique avec des poupées que l’ont pouvaient apercevoir parfois dans les fêtes de village (celui-ci représentant des habits traditionnels de l’île de Madère)».

Les dirigeants de Vivências do Minho remercient «chaleureusement» leur fille Olga da Silva, «et nous conserverons ses objets chargés d’histoire et de souvenirs longtemps, afin de garder près de nous en mémoire ce couple emblématique de la région. Merci Maria et José, on pense bien fort à vous».

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 4 Votos
5.5
X