Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

Le Danois Kasper Asgreen (Deceuninck – Quick Step) s’est imposé lors de la quatrième étape du Tour d’Algarve, un contre-la-montre de 20,3 km autour de Lagoa. Le cycliste danois a remporté l’étape avec 3 secondes d’avance sur le Portugais Rafael Reis (Efapel) et 9 secondes sur le Français Benjamin Thomas (Groupama – FDJ).

Quant à l’équipe française DELKO, elle a placé l’Espagnol Delio Fernández à la 49ème place à 2 minutes et 22 secondes du vainqueur. À noter que DELKO est dirigée par le directeur sportif portugais et ancien coureur, José Azevedo.

Au général, le Britannique Ethan Hayter (INEOS Grenadiers) porte toujours le maillot jaune de leader, malgré une lourde chute pendant le contre-la-montre, tandis que le Français Thibault Guernalec (Team Arkéa Samsic) occupe la 4ème place à 22 secondes et que l’Espagnol Delio Fernández, meilleur coureur de DELKO au classement général, est 13ème à 1 minute et 57 secondes de la première place.

Le LusoJornal suit la course à travers le cycliste français de DELKO, Clément Carisey (photo), qui nous fait vivre la course de l’intérieur. Lors de la quatrième étape, l’athlète français s’est classé 65ème à 2 minutes et 33 secondes du vainqueur. Au général Clément Carisey est 131ème.

Après cette quatrième étape, le cycliste de 29 ans nous a livré ses impressions. Pour l’athlète français, le contre-la-montre n’a été ni bon ni mauvais, mais la bonne surprise était la présence de spectateurs sur le bord de la route. Quant à l’étape de ce dimanche, Clément Carisey y voit un terrain propice pour que la course «algarvia» soit débridée.

Comment s’est déroulé le contre-la-montre?

J’ai effectué la reconnaissance du parcours ce matin en guise de réveil musculaire. C’est un contre-la-montre irrégulier où il est facile de distinguer plusieurs parties. J’ai essayé de rester collé à ma stratégie de gestion mais j’ai immédiatement senti que je n’avais pas les jambes pour me donner à fond jusqu’au bout, j’ai donc plus subi ce contre-la-montre que j’ai pris de plaisir. Je n’avais pas de vitesse et il m’était impossible de me mettre dans une bonne allure. Je ne suis ni satisfait ni insatisfait, j’ai essayé de m’impliquer mentalement dedans mais le corps n’a pas répondu, c’est comme ça ce sont des journées qui arrivent.

Du côté de l’équipe, Delio Fernández est le mieux classé de l’étape et au général, est-ce un bon résultat? Ou pas totalement car Evaldas Šiškevičius est tombé et puis les leaders de l’équipe se retrouvent quand même assez loin au général…

Oui c’est vrai qu’Evaldas est allé au sol, ce n’est jamais facile de se remettre d’une chute, je parle en connaissance de cause, mais il a pu repartir et passer la ligne d’arrivée. Normalement il n’a pas de grosses blessures, uniquement des contusions. Au départ nous avions toujours 2 cartes pour le général mais ils ont perdu du temps, l’exercice contre-la-montre n’étant pas leur spécialité. Je n’ai pas encore eu leur ressenti mais j’imagine que demain (dimanche) ils seront prêts à faire bouger les choses dans cette dernière étape.

Ethan Hayter est tombé, mais il conserve le maillot jaune, que peut-on espérer pour cette dernière étape au niveau du général?

Le virage dans lequel il est tombé était très piégeux. Il termine cependant avec un très bon temps malgré sa chute. Si demain il garde sa forme il va être difficile de le détrôner. Il a une équipe plus que solide autour de lui. Toutefois sur une dernière étape tout peut arriver, tout le monde met ses dernières forces en jeu et il y a souvent des surprises. Ça sera à coup sûr une étape mouvementée.

Pour la dernière étape, que peut-on espérer de Delko?

Pour cette dernière étape nous n’avons plus beaucoup d’options, on va voir les consignes de José. Le but sera certainement de tenter quelque chose autour de Delio. Je ne connais pas le parcours mais la 2nde partie sera à priori propices aux mouvements. Après on a beau faire des plans sur la comète, ça restera les jambes qui vont parler. La seule chose dont on est sûr, c’est que le vainqueur d’étape et du Général ce dimanche soir sera un homme fort.

Il y avait du public pendant le contre-la-montre de ce samedi, comment avez-vous vécu cela? Et côté paysage, c’était agréable comme parcours?

Je dois avouer que les paysages je ne les ai admirés que ce matin (samedi) à la reconnaissance. C’est vraiment une belle région, très agréable pour les cyclistes. La période avec la pandémie mondiale réduit forcément le tourisme donc il y a un air de tranquillité qui règne ici, ce qui est un peu paradoxal avec la situation actuelle. Malgré tout on a pu être encouragé cet après-midi par un public local, c’est super de voir du monde et de se sentir supporter. J’espère sincèrement que tout s’améliore au plus vite mais en attendant il faut continuer les efforts consentis pour contenir au maximum ce virus et limiter sa propagation.

 

Desporto
X