Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Adolfo de Medeiros, mort en 1914, une sépulture introuvable en France

Photo Tavares Silva sur Geneanet Revista Vida Mundial 10 décembre 1971 Gallica BnF
Donativos LusoJornal

 

Adolpho C. de Medeiros (sa signature sur un document de 1914) est né à l’archipel portugais des Açores. Il fait partie des douze soldats portugais, engagés dans la Légion étrangère, Morts pour la France (*).

Il s’installe à Paris en fin d’année 1913 pour exercer sa nouvelle profession. Il meurt dès le début de la guerre dans l’Aisne, en novembre 1914. Des cousins trouvent la sépulture en 1966. Elle aurait été déplacée, du Cimetière militaire français de Craonelle où il repose après-guerre en France, vers sa terre natale des Açores?

 

Quelques éléments de biographie

Adolfo est né à Ribeira Grande, île de São Miguel, Açores, en 1890, fils unique d’Eugénio de Medeiros et de Maria Carolina Coutinho. Il effectue sa scolarité à Ponta Delgada.

Il fait ensuite des études de chimie à la Faculté des sciences de Genève, en Suisse, où il arrive en 1910. Il devient ingénieur chimiste après des voyages d’études au Brésil, Argentine et Angleterre. Il s’installe en France et s’engage dans l’Armée française comme Légionnaire à l’âge de 24 ans.

Adolfo de Medeiros y conduit des véhicules transportant du matériel explosif d’artillerie. Puis il est affecté au front du Chemin des Dames, au service des ambulances et transport de blessés.

Une grenade allemande le tue en novembre 1914. Son corps est d’abord enterré près du Château de Blanc Sablon, secteur de Craonelle, dans l’Aisne, avant d’être déplacé au Cimetière militaire français.

Sa sépulture est-elle aujourd’hui à Ribeira Grande?

 

Transcription du décès de 1914

Le décès du Légionnaire Medeiros, en novembre 1914, est transcrit dans l’Etat civil parisien. Quelques éléments sont proposés, quasiment mot à mot, à la suite: «Transcription de la Guerre de l’acte de décès Medeiros Mort pour la France.

L’an mil neuf cent quatorze (1914), le 15 novembre, à 17 heures, étant à Cuiry-lès-Chaudardes, Aisne, acte de décès de Medeiros, 2ème classe, à la 3ème compagnie du Bataillon C (dernier domicile non connu). Engagé volontaire, décédé à Blanc Sablon (Aisne), le 8 novembre à 6 heures 30, tué à l’ennemi dans les tranchées occupées par sa compagnie, (filiation non connue). Engagé volontaire pour la durée de la guerre. […] Suit l’article du Code Civil qui constate le décès. Dressé par Eugène Louis Flotte, Officier de l’Etat civil du Bataillon C, sur la déclaration de Henri Bellino 2ème classe et Lucien Denis 1ère classe, témoins.

L’acte est rectifié, suivant la loi de septembre 1915, par les informations suivantes: Adolphe Medeiros, soldat au 2ème Régiment de marche, du 2ème Régiment étranger, né à Ponta Delgada, Açores (Portugal) le 7 février 1890. Dernier domicile 38 rue Saint Severin, Paris 5ème, célibataire, parents décédés.

Suivent les éléments de transcription du décès, notés par l’Adjoint au Maire en 1917».

 

Un monument est inauguré à Paris, le 11 novembre 2018, jour anniversaire de l’Armistice, lors des cérémonies du Centenaire de la I Guerre mondiale. Situé près du Cimetière du Père Lachaise, dans le 20ème arrondissement, le long du boulevard Ménilmontant, il est composé de plaques commémoratives reprenant les noms des 20 arrondissements de la capitale et fait office de Monument aux Morts.

Plus de 90.000 noms sont écrits sur les murs, dont celui d’Adolphe Medeiros, du 5ème arrondissement.

Au Journal Officiel de la République française du 16 mai 1922, Adolphe Medeiros est cité comme brave Légionnaire, tombé pour la France le 8 novembre 1914, aux tranchées devant Craonne. A titre posthume, il obtient la Croix de guerre avec étoile de bronze.

 

Sources:

Revista Vida Mundial, 10 décembre 1971, merci à Fernando Correia de Oliveira pour sa publication.

Geneanet: https://www.geneanet.org/media/public/adolfo-coutinho-de-medeiros-1494693

 

(*) Voir d’autres textes du LusoJornal en complément, concernant les Portugais engagés dans l’Armée française.

 

Comunidade
X