Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

L’artiste née au Brésil et installée à Paris, Dom La Nena, sort ce 26 février son nouvel album «Tempo» (Six Degrees Records). Un concert est programmé le 19 octobre au Café de la Danse, à Paris.

«Tempo» est le troisième album solo de La Nena, après «Ela», acclamé par la critique en 2013, et sa collection de chansons indie-folk aux saveurs internationales appelée «Soyo» en 2015.

Avec son mélange de pop, de musiques du monde et de musique de chambre, «Tempo» peut s’entendre et s’écouter comme une réponse ou un répit à des moments difficiles. Et vous n’auriez pas tort, même si La Nena dit que ce n’était pas intentionnel. «La composition et l’écriture sont pour moi un processus mystérieux et très inconscient. Tout dans ma vie est une source d’inspiration et a eu une influence sur ma musique et mes paroles. Depuis que je suis mère, cela a soulevé de nombreuses questions sur la valeur du temps et de la vie. Par conséquent, certaines de ces questions sont très présentes sur l’album: naissance, anticipation, vieillissement, mort» commente Dom La Nena.

Avec ce nouvel album, Dom La Nena a créé une série de petits moments cristallins – parfois ensoleillés, souvent rêveurs et parfois mêlés de cette belle nostalgie que les Brésiliens appellent saudade. «Tempo» marque le retour d’une musicienne singulière et exceptionnelle.

 

Un nouveau single vient de sortir

Cette semaine, Dom La Nema a sorti un nouveau single «Quién Podré Saberlo» ft. Julieta Venegas, de cet album.

Pour Dom La Nena, «Quién Podrá Saberlo» est une chanson sur notre passé: que faisons-nous de tout ce que nous vivons? Que faisons-nous des frustrations, des déceptions, de nos peurs? Comment les relations sont-elles modifiées ou remodelées?

«La vie est faite d’une série d’événements et d’accidents, souvent les choses ne se passent pas comme prévu et nous devons constamment nous adapter aux situations… C’est un sujet qui soulève de nombreuses questions mais qui n’a pas de réponse concrète! Nous avons filmé ce clip vidéo entre Buenos Aires et Paris, dans un univers très onirique et intemporel – qui mêle souvenirs passés, présents et imaginaires… les hauts et les bas de l’amour, les étapes de la vie» peut-on lire dans la note de presse envoyée aux rédactions.

Elle poursuit: «J’ai composé cette chanson il y a quelques années lorsque Julieta m’avait invité à participer à certains de ses concerts lors d’une tournée en Espagne. Nous voulions faire une chanson ensemble, et avec cette idée en tête, j’ai composé ‘Quién Podrá Saberlo’ – en pensant déjà à sa voix et son timbre unique et au mélange de nos univers musicaux. J’ai déménagé à Buenos Aires pour étudier le violoncelle quand j’avais 13 ans. A cette époque, j’étais seule dans une ville que je ne connaissais pas alors que je ne parlais même pas espagnol. J’ai commencé à écouter beaucoup de musique latino-américaine. C’est en partie ainsi que j’ai appris la langue espagnole. A ce moment-là, Julieta sortait son album ‘SI’, et je me souviens que sa chanson ‘Andar Conmigo’ était jouée partout: à la radio, au supermarché, dans les magasins, dans les taxis… Je suis devenue une grande fan de sa musique à partir de ce moment. J’ai adoré son mélange de pop et de mexicain traditionnel, sa voix, son accordéon. Avoir l’opportunité de chanter avec Julieta, enregistré à Buenos Aires, c’est quelque chose de presque irréel et un grand frisson pour moi!»

Le nouveau single sort accompagné d’un clip vidéo réalisé par Jeremiah, connu pour son travail avec REM, Tinariwen, Jane Birkin et Piers Faccini pour n’en nommer que quelques-uns.

 

Cultura
X