10   +   8   =  

Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Dimanche dernier, le 19 mai, l’association Gaivota, qui organise un dimanche par mois des rencontres musicales autour du fado, de la chanson française et de la poésie, a invité la chanteuse Lizzie dans son «nid». Cette artiste française, qui chante avec beaucoup d’émotion le Fado avec les standards du genre, a interprété aussi des titres dans la langue de Molière.

Sous l’impulsion de Marie José Henriques, qui assure encore aujourd’hui la présidence, l’association Gaivota a été créé en 2000, parrainée par la grande Fadiste Argentina Santos et le non moins célèbre Jorge Fernando et a pour objet de «véhiculer, diffuser et promouvoir le Fado, ainsi que les diverses cultures des pays lusophones à travers différentes formes et évènements».

Le Ministère de la Culture, par le biais de la Chargée de mission Isabelle Chave, a d’ailleurs reconnu il y’a quelques jours, l’association Gaivota, «structure active participant à la transmission et à la sauvegarde du Fado en Île-de-France». A ce titre l’association utilisera prochainement l’emblème «Patrimoine Culturel immatériel en France».

Les rencontres mensuelles sont organisées dans le très beau cadre du Château Lorenz, à Bry-sur-Marne et invite de nombreuses fadistes de la place de Paris, comme Mónica Cunha, Tânia Caetano, Tereza Carvalho, Lúcia Araújo, Cláudia Costa… ainsi que des artistes de la scène francophone.

Le dimanche 23 juin, à 16h00, la prochaine invitée sera Jenyfer Rainho accompagnée par Manuel Miranda à la guitare portugaise et Casimiro Silva à la «viola» de Fado. Toujours avec le coin littérature de João Heitor, le piano de Patrick Pernet pour la «french touch», la «tasca» de Celina et David avec leurs Pasteis de Nata et Dan Inger dos Santos en maître de cérémonie.

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 5 Votos
6.1
X