Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Officiellement prêté par Bourg-en-Bresse (National) jusqu’à la fin de la saison, Thomas Da Costa arrive motivé comme jamais à l’idée de briller sous le maillot des Lusitanos. Pour sa première apparition dans le groupe, le défenseur gauche ne pense qu’à la victoire.

 

Thomas, comment abordez-vous cette nouvelle aventure avec les Lusitanos ?

Je suis content d’être là. Je suis impatient de débuter. J’arrive dans un club qui va me faire confiance et qui me propose du temps de jeu. Je suis là pour jouer et répondre aux attentes du club qui espère jouer le haut du classement. C’est un club qui est ambitieux. C’est toujours intéressant d’intégrer un tel projet. J’espère tout faire pour aider l’équipe lors des prochains matchs.

 

Connaissiez-vous le club avant de vous y engager ?

Je suis de la région parisienne et forcément avec mes origines portugaises, je ne pouvais que le connaître. Je suis de la région de Braga. Malheureusement, je ne le parle pas mais j’ai beaucoup de famille là-bas. J’y vais tous les ans quasiment. Je connais très bien le pays. Et c’est spécial d’arriver dans un tel club. Même en étant en France, ça fait bizarre d’entendre parler portugais. J’ai l’impression d’être au pays. C’est marrant. J’avais aussi eu l’occasion de voir les Lusitanos par le passé, notamment quand j’étais au centre de formation de Lens. Je me souviens d’une victoire impressionnante (3-1 en 2016, ndlr). Le club était premier. Je connaissais déjà le club.

 

“Saint-Maur est une équipe ambitieuse”

 

Comment jugez-vous le club ?

Pour être honnête, j’ai trouvé un club avec de belles infrastructures. De beaux vestiaires. Un Stade Chéron qui ne demande qu’à vibrer et un staff qui sait ce qu’il veut. Tout est réuni pour bien travailler et réussir.

 

Que pouvez-vous dire aux gens qui vont vous découvrir à l’occasion du match face Epinal ?

Je suis originaire de la région parisienne, Brie-Comte-Robert dans le 77. J’ai commencé le football dès le plus jeune âge. J’ai essayé de la natation, du judo… Mais j’ai plus accroché avec le football. Du fait que mon père jouait au niveau Régional, déjà, quand j’étais jeune. J’ai débuté chez moi à Brie avant de partir à 14 ans, au Mée-sur-Seine. Une Saison en U15. Puis j’ai signé à Fontainebleau, en U16. Avant de partir au RC Lens. J’y arrive à 16 ans. J’y suis resté trois ans. Puis j’ai eu l’opportunité de rejoindre Bourg-en-Bresse en Ligue 2. J’étais avec eux dans le groupe professionnel. Toutefois, j’évolue avec la réserve en N3. Je vais une grosse année. Je signe professionnel. Je fais ma première année en National, l’an passé. On a lutté pour le maintien. Puis cette saison, je n’ai pas vraiment l’opportunité de jouer donc j’ai décidé de chercher du temps de jeu ailleurs. Je voulais être dans une équipe ambitieuse comme Saint-Maur.

 

Quel type de joueur êtes-vous sur le terrain ?

J’ai été formé excentré gauche. J’ai toujours aimé prendre le couloir pour amener des centres. J’ai un bon pied gauche. C’est l’un de mes points forts. J’ai cette chance. Mais il n’y a jamais rien d’acquis et je travaille tous les jours pour encore progresser et m’améliorer. Je suis assez tonique et rapide. Je suis un joueur qui se porte beaucoup vers l’avant. Je vais tout faire pour apporter à mon équipe. Je suis latéral gauche aujourd’hui. J’aime bien coulisser sur tout le couloir gauche.

 

Pour avoir vu vos coéquipiers face à Drancy, qu’avez-vous pensé de l’équipe ?

Elle a du cœur. J’ai vraiment été impressionné par sa force de caractère et son envie de gagner. Même à 10 contre 11. J’ai bien aimé. J’ai vu une belle détermination de l’équipe. Ça essayait de jouer au ballon malgré que l’on était avec un joueur moins.

 

Thomas Da Costa

Né le 12 mars 1998 à Quincy sous Sénart

1m78 – 74 kg – Défenseur gauche

Au club depuis novembre 2019

Avant : RC Lens (2014-2017, For.)Bourg-en-Bresse (2017- nov.2019, L2/Nat.)

Gaucher

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 1 Voto
9.9
X