Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

Pour ce match en retard de la 3ème journée de D1 Futsal, le Sporting Club de Paris accueillait mercredi 18 novembre l’ogre Accs Asnières-Villeneuve 92 invaincu depuis le début de saison (6 victoires, 56 buts marqués et seulement 8 buts encaissés). C’est donc un véritable challenge qui attendait les Parisiens: faire douter et, mieux si possible, faire chuter le leader incontesté de la D1.

A cause de la crise sanitaire, les Verts et blancs ont du se passer des encouragements de leurs supporters frustrés de ne pas voir de près les stars de l’équipe altoséquanaise – Ricardinho, Ortiz, Coelho – et autres internationaux français – Mouhoudine, Behlaj ou Lutin… Côté parisien, c’est la même équipe qui avait bataillé dur le samedi précédent pour remporter le derby contre Paris Acasa qui était reconduite.

Autant le dire tout de suite, il n’y a pas eu photo, même si les Parisiens n’ont pas fait un mauvais match. Collectivement et individuellement, Accs était trop fort et on pourrait dire, heureusement pour eux, compte tenu de leur effectif.

En première mi-temps, le Sporting Club de Paris a beaucoup regardé jouer son adversaire, peut être tétanisé par la peur de prendre une correction. Pendant les 15 premières minutes, hormis une tentative de Saadaoui qui passera au-dessus du but gardé par Askentijevic (02 min), les occasions de but sont toutes à mettre au crédit des visiteurs qui vont en concrétiser trois. Tout d’abord, c’est Bakkali, dès la 4ème minute, qui, avec une feinte de frappe élimine 2 Parisiens et, des 10 mètres, loge le ballon dans le but d’Haroun (0-1). Cinq minutes plus tard, Nelson Lutin trompe Haroun sur sa droite d’une reprise de volée (0-2) et dans la minute suivante c’est Belhaj qui donne une avance conséquente à son équipe (0-3).

Les Parisiens se ressaisissent enfin et font bien circuler ballon latéralement mais n’arrivent pas à se projeter vers l’avant. Alors que les joueurs d’Accs n’hésitent pas à tirer de loin, les Verts et blancs ne tentent pas leur chance à mi-distance.

La véritable occasion parisienne arrive à la 14ème minute par Aigoun, mais son tir est bien capté par le gardien altoséquanais. Il faut un coup de pied arrêté pour que le Sporting Club de Paris reprenne espoir. Le coup franc tiré par Saadoui est repoussé par la défense dans les pieds du tireur qui réussit à transpercer la muraille d’Accs (1-3, 17 min).

Les Parisiens vont mieux, mais l’opposition d’Accs faite de vitesse et de redoublements de passes nécessite une débauche d’efforts importante. Alors que la mi-temps allait être sifflée, Ortiz sur le côté droit, élimine d’un crochet un Parisien et envoie le ballon dans la lucarne gauche d’Haroun (1-4).

Dès la reprise, les hommes de Rodolphe Lopes se montrent plus agressifs récupérant ainsi quelques ballons et comme ils se portent plus vers le but adverse, le jeu devient plus équilibré. Mais, sur une faute de main inhabituelle de son gardien, le Sporting Club de Paris encaisse un nouveau but. Le tir lointain de Coelho, puissant mais dirigé sur le goal, semblait pouvoir être maîtrisé par Haroun mais ce dernier ne peut qu’effleurer le ballon qui retombe dans son but (1-5, 23 min). Accs se procure une nouvelle occasion par El Mesrar dont le tir frappe le poteau gauche parisien.

Le Sporting Club de Paris tente de réagir et se montre enfin dangereux par Peterson, Barboza et Caio mais Askentijevic est vigilant.

Alors qu’ils sont dans une bonne période, les Parisiens vont néanmoins prendre un nouveau but marqué par Mouhoudine (1-6, 31 min). Les intentions sont là mais la réalisation et la concrétisation des actions laissent à désirer. Et quand ils arrivent à se mettre en position le tir, leurs tentatives – celles de Barboza, Aigoun et Peterson – sont détournées par le gardien adverse. Encore une fois, le Sporting Club de Paris va encaisser un but inscrit par Bakkali à la 35ème minute (1-7).

Les Parisiens auront de très belles opportunités de marquer mais Teixeira, Barboza, Caio et Chaulet resteront inefficaces par la faute du gardien ou de son poteau. A 60 secondes de la fin de la partie, c’est Lutin qui marquera le dernier but de la rencontre (1-8).

Lourde défaite donc du Sporting Club de Paris devant cette forte équipe d’Accs. Il est permis de penser qu’avec un peu plus d’agressivité en première mi-temps, les Parisiens auraient pu faire un peu plus douter cet adversaire.

Teixeira et ses coéquipiers ne vont pas avoir trop le temps de gamberger sur cette défaite car un autre challenge les attend dimanche prochain à Chavanoz un des deux promus en D1. Ils vont rencontrer une équipe qui n’a pas encore gagner un match cette saison mais qui a souvent proposé du jeu et qui est passé près de la victoire à plusieurs reprises. Un bon résultat est attendu du côté du Sporting Club de Paris si le club veut rester en course pour le podium.

 

Sporting Club de Paris 1-8 Accs Asnières Villeneuve 92

Buteurs: Sporting Club Paris: Saadaoui / Accs Asnières Villeneuve 92: Bakkali x2, Lutin x2, Belhaj, Ortiz, Coelho et Mouhoudine.

 

Desporto
X