Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

A cause de la Covid-19, pour cette 6ème journée du Championnat de D1 Futsal, le Sporting Club de Paris disputait sa 4ème rencontre (3 victoires – 1 défaite) et l’UJS Toulouse foulait le parquet pour la 3ème fois seulement avec à son actif 1 victoire à domicile et 1 défaite à Garges. Pour cette rencontre, les Parisiens étaient privés de Haroun et de ses trois brésiliens: Caio, Fabricio et Peterson… signe de la richesse de l’effectif du Président José Lopes.

Dans la continuité de leurs précédents matchs, les verts et blanc avaient l’intention de bien réussir leur prestation d’autant plus que la rencontre était diffusée en direct par la FFFTV. Le public assez nombreux (une centaine de personnes) dans les tribunes, malgré la situation sanitaire et le couvre-feu, a pu apprécier la maîtrise et la sérénité de cette équipe parisienne. Une domination constante, un pressing de tous les instants, ne concédant que très peu d’occasions (lointaines le plus souvent) tel pourrait être le bilan de ce match. Le score de 5-0 aurait pu être plus ample si les Parisiens s’étaient montrés plus adroits sur quelques opportunités.

A noter le clean sheet (victoire sans encaisser de but), si rare en futsal, réalisé samedi par le Sporting Club de Paris grâce notamment à Samy Teffaf qui a détourné les rares occasions toulousaines.

Dès le début de la rencontre, les Parisiens mènent le jeu, les visiteurs ne procédant que par contrattaque. Le jeu vif proposé par le Sporting Club de Paris étouffe l’UJS Toulouse qui se procure néanmoins en premier lieu des occasions par Takdejerad et Derrouaz, mais ces tentatives passent au-dessus du but parisien.

Après une première situation très dangereuse initiée par Barboza (4 min), c’est Teixeira qui ouvre le score à la 10ème minute en marquant de près. Le Capitaine parisien est à la finition d’une action entamée par une transversale de Soumaré pour Ba qui remet instantanément au centre pour le premier but (1-0). Une belle manière pour Teixeira de fêter son retour en Sélection nationale (contre la Roumanie les 06 et 07 novembre prochain) après quelques années d’absence!

La digue toulousaine venait de craquer et les assauts parisiens continuaient mais les occasions de Ba et Saadaoui n’étaient pas concrétisées. C’est Soumaré qui permet au Sporting Club de Paris d’accroître son avantage en reprenant un mauvais renvoi de la défense adverse pour mettre la balle sous la barre du but gardé par Gomez Jimenez (2-0, 15 min). Cet avantage à la mi-temps est largement justifié.

La seconde mi-temps n’a fait que confirmer l’emprise des Parisiens sur le match même si Teffaf doit s’interposer devant Ahssen pour éviter la réduction du score (23 min).

Ensuite, les verts et blancs ont dominé les débats en proposant de belles actions notamment celle de la 24ème minute qui amena le troisième but. Pressés dans leur surface de réparation, les Parisiens desserrent l’étreinte par un jeu de petites passes, puis ressortent le ballon par Chaulet qui décale Saadaoui sur l’aile droite qui centre pour Aigoun (3-0).

A la 30ème minute, le score s’alourdit un peu plus. C’est Barboza qui reprend un ballon relâché par le gardien toulousain sur une frappe d’Aigoun (4-0). Passés en power play (33 min), l’UJS Toulouse se heurte au mur parisien qui excelle cette année dans cette configuration. Teixeira intercepte même un ballon qu’il envoie sur le poteau droit du but vide. Après que sa précédente action fut interrompue semble- t-il illégalement à l’entrée de la surface de réparation, Saadaoui subtilise le ballon aux Toulousains dans son propre camp et s’en va le mettre dans le but déserté (5-0, 37 min).

Cette victoire, et surtout la manière, doivent conforter le staff dans les espoirs mis sur ce groupe. Des tribunes, le spectacle est plaisant à regarder, le jeu est vif et l’équipe dégage une sérénité qui semble à toute épreuve.

La prochaine rencontre aura lieu samedi prochain à Toulon où les Parisiens s’étaient imposés la saison passée (2-5). Il faudra confirmer à l’extérieur les bonnes dispositions vues à domicile. Mais, les joueurs le savent, s’ils veulent concurrencer Accs et Mouvaux, les favoris au titre, il leur faut gagner aussi à l’extérieur.

 

Sporting Club de Paris 5-0 UJS Toulouse

Buteurs: Teixeira, Soumaré, Aigoun, Barboza et Saadaoui

 

Desporto
X