Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Jérôme Rodrigues, gravement blessé à l’oeil, lors du acte XI du Mouvement des Gilets Jaunes, a été opéré pendant la nuit et se trouve actuellement à l’hôpital. Il a lui même posté cette photo, inversée, avec un message: « On ne lâchera rien ».

En déclaration à la télévision française LCI, le Franco-Portugais a déjà donné sa version des faits: « C’est hyper douloureux, je reste dans l’attente des médecins qui doivent venir me dire ce qu’il en est. C’est mon œil droit et je crois que je suis resté sept ou huit heures au bloc. A l’origine, je suis arrivé sur la place de la Bastille pour essayer de faire en sorte que les Gilets jaunes s’en aillent, qu’ils puissent quitter la Bastille à la suite des attaques des Black Blocs envers la police et des charges des policiers. Moi, je suis un hyper pacifiste, je veux que personne ne se fasse mal, je suis allé chercher les ‘petits Jaunes’ pour qu’ils puissent sortir de cet enfer », affirme Jérôme Rodrigues qui a également annoncé qu’il allait porter plainte.

La nuit a été longue pour ses proches. C’est aux alentours de 2h45 du matin qu’un de ses proches avaient annoncé qu’il était sorti du bloc. Rappelons que Jérôme Rodrigues a été gravement touché ce samedi par un projectile lancé par les forces de l’ordre sur la place de la Bastille. Sur sa page sur les réseaux sociaux, un des ses proches donne plus de détails: « Je précise et clame que Jérôme a été touché à la fois par une grenade de désencerclement et un tir de flash-ball. La personne qui a tiré devra répondre de ses agissements et s’il elle est honnête admettra les faits ».

L’IGPN, la police des polices, a été saisie par la préfecture de police de Paris et par le ministère de l’Intérieur,« afin que soient établies les circonstances dans lesquelles cette blessure est intervenue ».

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 11 Votos
5.7
X