Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Sous la houlette de l’association l’Alloeu Terres de Batailles, une exposition se tiendra les 11 et 12 novembre prochain, à Laventie, dans le Salon Montmorency, rue Delphin Chavatte, le thème de l’exposition étant: «La présence portugaise militaire en Flandre».

Nous avons presque envie de dire à Bertrand Lecomte, Président de la dite association: merci.

Merci, parce que, comme vous nous l’avez indiqué, Mr Lecomte, c’est une façon de commémorer le Centenaire de l’arrivée des soldats portugaise à la Grande Guerre.

Merci, aussi, parce que l’association l’Alloeu Terres de Batailles, nous devance. Alors que le Centenaire de la Bataille de la Lys approche… à moins que cela soit dans le «secrets des Dieux», l’horizon des festivités portugaises semble pour l’instant pas véritablement encombré.

Peut-on prévoir qu’on célèbre le Centenaire de la Bataille de la Lys le jour même du Centenaire, soit le 9 avril 2018?

Revenons sur l’exposition des 11 et 12 novembre.

L’association a pris comme nom, les terres sur lesquelles elle est implantée. L’Alloeu étant les lieux que nos soldats portugais ont foulé ou sur lesquels ils ont stationné: les communes de La Gorgue, Laventie, Sailly-sur-La Lys et Fleurbaix.

En prélude à l’exposition, le 10 novembre, à partir de 20h00, une «causerie» aura lieu sur le même thème.

Autre particularité c’est un atelier-découverte qui aura lieu le 12 novembre, à 14h00, sur «La mémoire des soldats portugais».

Le Président de l’Association, Bertrand Lecomte, se souvient d’Afonso Maia, ami qui nous a quitté, spécialiste et collectionneur d’objets en rapport avec la participation portugaise à la 1ère Guerre. Partie du matériel qui sera exposé les 11 et 12 novembre, a été utilisé dans une précédente exposition. Afonso Maia,ayant à l’époque confirmé certains lieux et aidé à faire des légendes.

L’Alloeu Terre de Batailles expose son propre matériel. L’exposition sur les soldats portugais, s’insérant dans un cadre plus large qui a pour thème: «Visages du monde en guerre 14-18». Cette dernière a lieu en plein air, à Sailly-sur-La Lys (62), près d’Armentières, entre le 4 novembre 2017 et le 31 janvier 2018.

L’initiative compte de nombreux soutiens et partenaires: la Mission du Centenaire 14-18, l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, le Conseil Départemental du Pas-de-Calais, le Conseil Départemental du Nord ainsi que par les communes de Aubers, Fleurbaix, Fromelles, Illies, La Gorgue, Laventie, Lorgies, Neuve-Chapelle et Sailly-sur-La Lys.

A plusieurs reprises, dans LusoJornal, nous avons évoqué le projet de faire classer le Cimetière Portugais de Richebourg parmi les sites de guerre dans le Nord Pas de Calais comme faisant partie du Patrimoine Mondial de l’Unesco. L’association l’Alleou Terres de Batailles «A.T.B. 14-18» a été consultée sur ce projet et a accompagnée la représentante de l’Unesco qui le 19 octobre dernier a visitée le site portugais.

La dite représentante, a été à cette occasion, accueillie par M. Honoré, Sous-Préfet du Pas-de-Calais, M. Delahaye, Maire de Richebourg, M. Lieven, Maire de Neuve-Chapelle, M. Lesaffre Adjoint au Maire de Lorgies, plusieurs Adjoints et Conseillers municipaux de ces communes étaient présents. Étaient également présents M. Marques, de l’Association Portugaise de Richebourg et l’Attaché militaire à l’Ambassade du Portugal à Paris.

Après quelques mots de M. Delahaye, M. Honoré présente l’intérêt qu’il y a reconnaître ce site au Patrimoine mondial de l’humanité, puis M. Marques intervient et invite la Déléguée à visiter le Cimetière. l’Attaché militaire à l’Ambassade explique à celle-ci pourquoi le Portugal est entré en guerre. Des compléments d’information sont donnés, en particulier sur l’environnement du Cimetière qui se trouve sur le champ de bataille avec à proximité des lieux de mémoire pouvant être visités et non dénués d’intérêt.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 12 Votos
3.8
X