Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

“L’extraordinaire Histoire du Portugal”: L’histoire du Portugal racontée aux lusodescendants

MathildeRubenJoão SerranoSandra Cannivet da Costa

Sandra Canivet da Costa et João Serrano ont publié «L’extraordinaire Histoire du Portugal», aux éditions Cadamoste, un livre qui raconte l’histoire du Portugal aux enfants d’origine portugaise.

Le livre est sorti le 16 mars, juste au moment du confinement pour cause de pandémie de Covid-19, décrété par le Gouvernement français, et n’a eu, jusqu’à présent, aucune action de promotion, à part les réseaux sociaux.

Sandra Canivet da Costa, 41 ans, est née à Paris. «Mes deux parents sont Portugais, mon père vient de Barcelos et ma mère de Castelo Branco. Enfant passionnée d’histoire, je tentais de lire en langue portugaise des livres sur l’histoire du Portugal. Mais mon portugais n’était pas excellent et loin d’être littéraire!».

L’auteure a fait des études dans une Grande École de Commerce et est partie vivre deux ans à Lisboa, dans le cadre d’un programme Erasmus, au sein de l’Instituto Superior de Gestão. «Cette expérience à Lisboa fut une véritable redécouverte de mon pays d’origine! Les monuments, l’histoire, l’ambiance, la culture, la sécurité, mais aussi… les fêtes… à mon retour à Paris ma fierté d’être Portugaise s’en est trouvée renforcée!».

Sandra Canivet da Costa habite maintenant à Bourges, mariée à un «Ch’ti» de Douai, a deux garçons et est chef d’entreprise… dans le secteur du bâtiment. «Comme tous les Portugais» dit-elle au LusoJornal. Elle installe du chauffage chez des particuliers et pour des entreprises.

Rien ne laissait prévoir que Sandra Canivet da Costa devienne écrivaine. «Il est régulier avec mon mari, même après 14 années de mariage, de nous taquiner, car je me sens si portugaise! Et parfois c’est la guéguerre: cela amuse beaucoup les enfants qui comptent les points…» raconte Sandra. «Un jour, mon mari explique aux enfants que la France est un plus grand pays que le Portugal et sur une carte il montre les Dom-Tom… tous les pays africains francophones… agacée je réponds: les Français ont pris la mer seulement quand les Portugais leur ont fourni les cartes du monde!».

L’Euro 2016 de football a contribué à l’échauffement du débat. «C’est l’année compliquée pour les luso-descendants… J’ai vu mes enfants divisés pendant le célèbre match… le grand soutenait la France, le cadet, le Portugal. Le petit aurait confié à sa maîtresse qu’il soutenait le Portugal pour que je ne me sente pas seule… Le soir de la victoire, j’ai senti poindre chez mes enfants une petite lueur de fierté, même chez le plus grand, Ruben».

L’auteure nous assure qu’il n’y a pas de compétition entre les deux pays. «Je fais partie de cette génération de Portugais nés en France. Ça n’a pas été toujours facile. J’aime les Français, j’en ai même épousé un, mais les Français sont parfois arrogants, ils ont des sentiments de supériorité et ils les balancent».

Le contexte est donc là. Une vie de famille stable, une vie professionnelle épanouie… et puis en 2017, pour Noël, Sandra Canivet da Costa entreprend de trouver un livre en français retraçant l’histoire du Portugal pour offrir à ses enfants. «Mais les seuls livres adaptés à leur âge étaient en portugais ou en anglais, à mon grand étonnement rien n’existait en français et mes enfants, comme beaucoup de lusodescendants, ne parlent pas, ou parlent mal, le portugais».

 

De l’idée à l’œuvre…

C’est alors que Sandra Canivet da Costa décide d’écrire ce livre. «C’est un livre pour nous, les Portugais francophones, jeunes ou vieux, pour les parents, les enfants, les papis, les mamies… Pour les Français connectés au Portugal: nombreux sont ceux qui ont de la famille, des voisins, des collègues, des amis Portugais!»

L’histoire est donc trouvée: deux petits personnages accompagnent les petits et les grands enfants dans ce voyage à travers l’histoire, Ruben et Matilde. Ces deux ados ont des parents Portugais: Ruben – inspiré du fils ainé de l’auteure – vit au Luxembourg et Matilde – inspirée de la cousine germaine de l’auteure – est née en France. Ils sont cousins dans le livre! Tous les deux sont fiers d’être Portugais et confient leurs sentiments et leurs commentaires sur les grands moments de gloire et d’infortune de la nation».

«Quand j’ai écrit ce livre je pensais à mes enfants, à mon mari, à tous les lusodescendants qui connaissent l’histoire de France mais pas l’histoire du Portugal, qui ont été éduqués en France avec la frustration de voir mélanger les Portugais et les Espagnols, et qui aimeraient découvrir l’histoire du Portugal» explique Sandra Canivet da Costa au LusoJornal.

Elle a choisi un langage accessible «pour que personne n’ait besoin d’un dictionnaire. Accessible pour mes enfants, mais aussi pour que mes parents puissent le lire à leurs petits-enfants. Ce n’est pas de la grande littérature».

Il fallait trouver un illustrateur. Pour ses 40 ans, son mari lui a payé un voyage à Madeira, avec une escale à Lisboa. Le couple a dîné dans un restaurant d’Alfama. «En face du restaurant, dont j’ai oublié le nom, il y avait une fresque. J’ai passé mon repas à regarder ce dessin». Sur internet, Sandra Canivet da Costa a trouvé son auteur, qui est devenu l’illustrateur du livre. «Je suis tombé sur un gamin de 25 ans, que je n’ai jamais rencontré, mais qui est devenu l’illustrateur de mon livre. Le courant passe très bien entre nous deux, même à distance».

«Il accompagne ces récits avec un coup de crayon ‘très geek’ et rend le voyage à travers l’histoire séduisant, même pour ceux qui n’aiment pas lire: les combats de Viriato contre les romains, la prise de Lisboa par D. Afonso Henriques, l’assassinat du roi… ses dessins ne laissent pas les enfants indifférents!»

Des cartes, des frises chronologiques mais aussi des photos de monuments ou de tableaux, permettent aux lecteurs d’approfondir le sujet s’ils le souhaitent.

Pour l’édition de l’ouvrage, Sandra Canivet da Costa considère qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Elle a donc créé sa propre maison d’éditions, la Cadamoste Editions.

C’est un beau livre de 124 pages, en format 28×21, haut de gamme. «Rien n’est trop beau pour un Portugais quand on parle de son pays, n’est-ce pas?» dit-elle au LusoJornal. C’est le premier livre de l’auteure et également de l’éditrice. «Je ne suis pas écrivaine, mais j’ai d’autres idées de livres, toujours dans ce genre, liés au Portugal, écrits par moi-même. Ou alors des ouvrages que j’aimerais traduire en français» explique l’éditrice. «Mais pour l’instant, il faut déjà que celui-ci fonctionne».

«L’extraordinaire Histoire du Portugal» est en vente sur le site internet de la maison d’éditions, mais également sur Amazon et sur le site de la Fnac. «Et pour l’instant ça marche. Il est classé 105ème vente d’Amazon».

C’est un excellent outil ou cadeau à découvrir en famille et pour partager ensemble les grands moments de l’Histoire du Portugal.

Prix: 24,90 euros

 

www.cadamoste-editions.com

 

Cultura
X