Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

Deuxième déplacement de rang pour l’US Créteil/Lusitanos qui affrontait l’US Orléans au stade de la Source dans le cadre de la 18ème journée de National, la première de la phase retour.

Richard Déziré avait décidé de repartir avec le même onze de départ que face à Laval, la semaine dernière.

Orléans, qui jouait en ses terres, prend d’emblée le jeu à son compte. Dès la 3ème minute, les Orléanais obligent Belkouche à faire une intervention, empêchant Antoine d’ajuster Véron. Sur le contre, Perrin frappe au but obligeant le portier cristolien à sortir une parade et dévier le ballon en corner.

Ces offensives vont en quelque sorte réveiller l’US Créteil/Lusitanos qui va commencer à émerger au fur et à mesure que les minutes défilent. Les Béliers vont multiplier leurs incursions dans le camp orléanais. Ils vont se montrer dangereux sur un corner dévié au ras du poteau de L’Hostis (17 min). Les Béliers vont pousser et Sangaré va voir sa frappe passer juste au-dessus de la barre, bien servi par Pardal (23 min).

L’ouverture du score va surgir quelques instants plus tard. Sur une récupération de Fofana au niveau de la ligne médiane, il va servir Sangaré qui va partir sur le couloir gauche puis repiquer vers la surface puis ensuite ajuster la cage orléanaise d’une frappe qui va venir se loger dans le petit filet opposé (26 min). Créteil/Lusitanos, bien lancé, va asseoir sa domination et poursuivre sa marche en avant à l’image de Sawadogo plusieurs fois alerté dans son couloir. À la 36ème minute, Pardal va être lancé dans la profondeur sur son côté droit, il va adresser un centre à ras de terre qui va être dévié par Chergui pour le 2-0. Comme la semaine passée face à Laval, l’US Créteil/Lusitanos regagne le vestiaire avec une avance de 2 buts.

Au retour des vestiaires, Créteil/Lusitanos va vouloir prendre le jeu à son compte étant présent dans le camp orléanais. L’US Orléans qui cherchait à réduire le score rapidement va y parvenir par l’intermédiaire de Soumaré qui, malgré une forte présence cristolienne dans la surface, va réussir à placer un tir du point de pénalty qui va venir tromper Véron, 2-1. L’US Orléans va se sentir pousser des ailes et insister sur ses offensives obligeant Véron à une énième parade (57 min).

Le rythme de la rencontre va baisser en intensité, l’US Créteil/Lusitanos baissant son bloc pour contenir l’US Orléans. Le coup de massue pour l’US Créteil/Lusitanos va surgir en toute fin de match par Seydi, qui va reprendre une frappe à bout portant repoussée par Véron (89 min). L’US Créteil/Lusitanos concède donc dans les derniers instants et pourra nourrir des regrets.

Les Béliers clôtureront leur mois de janvier en championnat à domicile. L’US Créteil/Lusitanos accueillera la formation d’Avranches au stade Dominique Duvauchelle le vendredi 22 janvier.

 

Richard Déziré: «Nous n’avons joué qu’un demi-match»

Rejoints dans les dernières secondes de la partie, les Cristoliens sont passés tout près de leur deuxième succès en déplacement. Une fois passée la déception, vient le temps de l’analyse. Si les Béliers ont à nouveau été très convaincants en première période, la seconde a été plus laborieuse. Lucide, Richard Déziré accepte la vérité du terrain. Pour franchir un nouveau palier, l’USCL doit travailler sa constance et son mental.

 

Après avoir décroché votre premier succès en déplacement, vous êtes passé tout près d’une nouvelle victoire à l’extérieur ce soir. Peut-on dire que l’US Créteil/Lusitanos a perdu deux points à Orléans?

En étant objectif, nous avons fait une très bonne première période. Nous avons logiquement mené au score. Nous avons porté le danger à chaque fois que c’était possible. Nous sommes très bien sortis, nous avons bien défendu et nous nous sommes logiquement retrouvés avec ces deux buts d’avance. Mais nous n’avons pas l’habitude d’avoir deux buts d’avance à la pause, surtout à l’extérieur. Je l’avais déjà dit la semaine dernière. Nous nous sommes trop focalisés sur la défense de cet avantage. Au final, même si c’est très douloureux d’encaisser ce but dans les dernières secondes, ce n’est pas illogique sur l’ensemble du match. Nous avons trop reculé et nous n’avons joué qu’un demi-match.

 

A un but près, la prestation des Béliers a ressemblé à celle de la semaine dernière avec, notamment, le même duo de buteurs…

Je raisonne toujours en collectif. J’ai retrouvé des valeurs intéressantes. C’est la déception qui prime dans le vestiaire. Quand on est aussi proche des trois points, concéder le nul, c’est une déception générale. Quand on est aussi intéressants dans le jeu et portés vers l’avant, qu’on se crée des occasions et qu’on marque des buts, c’est que l’ensemble de l’équipe fait ce qu’il faut. Il nous faut trouver de la constance et du mental pour pouvoir continuer sur cette lancée. Ce qui compte, c’est qu’on soit plus constants dans nos performances.

 

La sortie de Pardal sur blessure a un peu contrarié votre organisation. Sait-on ce qu’il a?

Pardal a un problème à la clavicule. Il faudra attendre les premiers examens pour connaitre précisément la nature de sa blessure.

 

Avec 4 points sur ces deux déplacements, le bilan reste très positif?

Oui, on avait un démarrage compliqué avec deux déplacements consécutifs à Laval et Orléans, deux prétendants à la montée. Repartir avec les 4 points, c’est forcément ultra intéressant. Se faire rejoindre comme ça à la fin, c’est très décevant, mais cela reste positif. Il faudra valider ces bons résultats par un bon match à domicile face à Avranches qui vient de faire une performance en gagnant contre Laval.

 

US Orléans 2-2 US Créteil/Lusitanos

A la mi-temps: 0-2

Journée 18, le vendredi 15 janvier, 20h0

Stade de la Source, Orléans

Buteurs: Pour l’USCL: Sangaré (26 min), Chergui (36 min); Pour Orléans: Soumaré (51 min), Seydi (89 min).

Cartons: Pour Orléans: Jaune pour Antoine (17 min), Keita (62 min).

US Orléans: L’Hostis, Lapis, Saint-Ruf, Seba, Lambese, Demoncy, Keita I (Seydi, 66 min), Talal, Perrin, Antoine, Soumaré (Khalid, 82 min).

US Créteil/Lusitanos: Véron, Fofana, Soaré, Belkouche, Pardal (Baal, 38 min), Chergui, Llambrich, Baptista, Sangaré, Pancrate (Soares, 90 min), Sawadogo (Farade, 64 min).

 

Desporto
X