Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Marseille: Fête de la Lusophonie en honneur du Cônsul Pedro Marinho da Costa

La délégation de la CCIFP Paca a organisé, le lundi 16 juillet, une Fête de la Lusophonie à Marseille pour saluer le départ de Pedro Marinho da Costa, Consul Général du Portugal à Marseille en partance pour Bruxelles où il rejoindra la Représentation permanente du Portugal auprès de l’Union Européenne.

Tous les fonctionnaires du Consulat, et une centaine d’invités ou répondu présents à l’invitation de Jean-Pierre Bensaid, Consul Honoraire de São Tomé et Príncipe et de Christophe Bastid, Consul Honoraire de Cabo Verde.

Pas tous les diplomates ne quittent leurs postes en faisant autant l’unanimité autour d’eux pour le travail accompli pendant cinq années.

Cinq années de liens profonds tissés avec la Communauté portugaise de la région, de Valence à Beausoleil, en passant par Ajaccio, Pedro Marinho da Costa laissera une Communauté plus unie, qui se connaît davantage, qui est plus structurée, plus visible. Il a été infatigable, de tous les événements, de toutes les fêtes, de Frontignan à Sainte Maxime, de Fos-sur-Mer à Nice. Sa présence auprès de ses compatriotes a toujours été élégante, humble et avec une affection sincère pour tous ceux qu’il a rencontrés.

Pour Joaquim Pires, Consul Honoraire du Portugal à Nice, «il n’a pas seulement été un diplomate de terrain, mais aussi de projets, avec un bon nombre de réalisations concrètes. Il laissera la création d’un Consulat Honoraire à Montpellier, un Consulat Honoraire à Nice, un nouveau Consulat Honoraire à Ajaccio qui avait précédemment fermé. Il a renforcé la présence du portugais dans les écoles, renforcé les liens avec le département de portugais de l’Université d’Aix où dorénavant une Chaire portera à jamais le nom d’un des grands intellectuels portugais, Eduardo Lourenço».

C’est au rythme des musiques de São Tomé et Cabo Verde du groupe «Palope» qu’un hommage particulier d’amitié a été rendu par Jorge Mendes Constante, Président de la délégation Paca de la CCIFP. «Il n’a pas seulement fédéré autour de lui, il a aussi su donner une impulsion à plusieurs événements et notamment pour la création de la Chambre du Commerce et d’Industrie Franco Portugaise Paca dont il était présent dès la première réunion constitutive. Il a mené cette mission diplomatique avec un optimisme sans faille, une grande énergie, une disponibilité totale».

Il laissera à ses amis des regrets de le voir partir, mais aussi de très bons souvenirs.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 7 Votos
7.9
X