Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Naissance du Pastel de Nata Ch’ti

LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho
Donativos LusoJornal

 

Il y a le simple Pastel de Nata, il y a le Pastel de Nata de chocolat, il y a le Pastel de Nata de cerise de Fundão… il y a, depuis ce 13 octobre 2021, le Pastel de Nata spéculoos, baptisé «Ch’ti Pastel».

Les inventeurs, les parrains? Le Consul honoraire du Portugal dans les Hauts-de-France, Bruno Cavaco, et Paulo Martins de la boutique/pâtisserie Dona Bica (1), située aux pieds de l’Hospice Comtesse (2).

LusoJornal était là, en tant que témoin, pour la naissance du «Ch’ti Pastel», né du mariage du Portugal avec la France, du mariage du feuilleté et crème du Portugal avec le spéculoos, spécialité des Hauts-de-France.

Les inventeurs/parrains, Bruno Cavaco et Paulo Martins, ont confectionné trois recettes avec des ingrédients différents, dont la base était la même, le spéculoos.

Après 10 minutes au four, on a pu les voir sortir avec une coloration et une texture différente selon le mélange des ingrédients utilisés. Il y a eu unanimité dans le choix final du «Ch’ti Pastel»,celui-ci se verra imité, en espérant que les prochains consommateurs, venus du Portugal, l’apprécient à la mi-novembre lors d’une visite officielle programmée dans la région des Hauts-de-France.

Voici ce qui en dit Bruno Cavaco, Consul honoraire du Portugal dans les Hauts-de-France dans les réseaux sociaux du Comité France Portugal Hauts-de-France sur cette naissance: «J’ai le plaisir de vous annoncer la naissance du ‘Ch’ti Pastel’, ce midi, à Lille, capitale des Flandres, pour marquer l’arrivée prochaine de la Saison Croisée France-Portugal. La recette, après plusieurs essais, sous l’œil bienveillant de Fernando Pessoa, est une véritable tuerie! Elle marie formidablement bien les saveurs traditionnelles des Pastéis de Nata, avec le spéculoos, biscuit emblématique des Flandres, parfumé à la cannelle!». Et il continue: «Le savoir-faire artisanal que j’ai acquis en immersion, et surtout la recette, restera bien évidemment secrète et connue que de Dona-Bica et de moi-même. A savoir enfin, que le mur d’azulejos de Fernando Pessoa, qui décore l’intérieur de Dona Bica a été fabriqué à Viúva Lamego 1849 qui sera présente, en novembre, au Salon International des Métiers d’Arts de Lens».

Les choses avancent, concernant la Saison Croisé Portugal/France 2022, tout au moins dans les Hauts-de-France, fruit du travail de Bruno Cavaco et de divers interlocuteurs régionaux. Selon nos sources, Boulogne-sur-Mer est déjà labellisée, Richebourg avec l’Office du tourisme de Béthune vient de déposer candidature, ainsi qu’Arras, Saint-Quentin va répondre lors de la dernière vague, Lens va accueillir l’expo de Lisboa capitale verte européenne. Des questions se posent encore pour Lille et les villes jumelées avec des villes du Portugal: Roubaix et Tourcoing.

Pour ceux qui aiment l’histoire des choses, de l’une des 7 merveilles du Portugal, voici l’histoire du Pastel de Nata:

En 1837, à Belém, près du Monastère des Hiéronymites, pour tenter de gagner leur vie, les clercs du Monastère mettent en vente des Pastéis de Nata. A cette époque, Belém et Lisboa étaient deux localités distinctes, dont l’accès était assuré par des bateaux à vapeur. La présence du Monastère des Hiéronymites et de la Tour de Belém a attiré d’innombrables touristes qui ont contribué à la diffusion des pâtisseries de Belém.

Suite à la Révolution libérale de 1820, en 1834 le Monastère ferme ses portes. Le Chef pâtissier du couvent a décidé de vendre la recette à l’homme d’affaires portugais venu du Brésil, Domingos Rafael Alves, et elle reste en possession de ses descendants à ce jour.

Au début, les pâtisseries étaient proposées à la vente dans une raffinerie de sucre située près du Monastère des Hiéronymites. En 1837, les installations sont inaugurées dans une annexe, puis transformées en pâtisserie. Breveté et restant secrète, les Pastéis de Belém ont donné naissance à une imitation: les Pastéis de Nata.

 

Dona Bica

14 rue de la monnaie, Lille

Du mardi au vendredi, de 10h30 à 19h00

Le samedi, de 10h00 à 19h00

Le dimanche, de 10h00 à 13h30

 

(1) https://www.facebook.com/donabica.pasteis/

(2) https://lusojornal.com/le-portugal-et-le-nord-de-la-france-les-flandres-une-longue-histoire/

 

Empresas
X