Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

National 2: Deuxième succès consécutif pour les Lusitanos de Saint Maur

Lusitanos | EM Lusitanos | EM Lusitanos | EM
Desporto

 

Les Lusitanos ont enchaîné un deuxième succès de suite à l’occasion de son match en retard de la 7ème journée face à Boulogne-sur-Mer (2-1) du côté de Chéron. Un succès qui leur permet de remonter à la 5ème place au classement du Groupe B de N2.

 

Après une première victoire à l’extérieur face à la réserve de Metz (1-0), une semaine auparavant, les Lusitanos voulaient enchaîner à la maison face à Boulogne-sur-Mer pour enfin réussir une belle opération au classement.

Dans un match souvenir des années de National des Lusitanos en 2002, face au dernier du Groupe B, Yann Lachuer avait cependant averti ses joueurs de la qualité de son adversaire. Et dès le début de rencontre, cela pouvait se vérifier avec une domination outrageante des visiteurs. Dès les premières minutes, les occasions sont pour l’USBCO avec des tentatives de Flochon et Keita.

Mais c’est Scot Beckam Kyei qui allait rafraichir l’ambiance de Chéron avec une frappe en force que Cointard ne pouvait dévier (1-0, 18 min) pour l’ouverture du score.

Boulogne-sur-Mer dominait de la tête et des épaules cette première période avec de nombreuses tentatives. Il était évident que la pause ne pouvait que faire du bien pour les Lusitanos.

 

6ème but pour Ahouré

Dès le retour des vestiaires, les hommes de Yann Lachuer affichent un visage plus conquérant. Et dès la 51ème minute, Emmanuel François adresse un bon centre pour la tête de Patrick Koffi, repoussé par Oberhauser, le portier boulonnais… sur Hamady Traoré qui remise en retrait sur Josué Ahouré qui enchaîne avec une frappe qui se glisse au fond des filets pour l’égalisation des Lusitanos (1-1).

Le 6ème but pour le meilleur buteur saint-maurien.

Alors que Boulogne se crispe, Saint-Maur se libère avec notamment une frappe lointaine de François qui oblige Oberhauser à un nouvel arrêt (57 min). Il y aura bien un coup-franc indirect sévère pour l’USBCO bien défendu par les Saint-mauriens (66 min) mais les Lusitanos continuaient à se livrer pour aller décrocher un deuxième succès consécutif. Fait inédit cette saison.

Et il aura fallu attendre la 79ème minute pour enfin voir Chéron chavirer de bonheur. Bien servi à l’entrée de la surface par Emmanuel François, Mickaël Latour contrôle et arme une frappe imparable, synonyme de victoire pour les Lusitanos (2-1)!

Avec 16 points au classement, les Lusitanos se retrouvent à la 5ème place, à égalité, avec le 3ème, Belfort (et Sainte-Geneviève, 4ème).

Justement, Belfort est le prochain adversaire des Lusitanos à Chéron, ce samedi à 15h00, pour une affiche de haut de tableau.

 

Les réactions

Josué Ahouré

Premier buteur

«On a fait une bonne opération. Il fallait enchaîner les victoires et les séries. On en a fait que deux, donc il faut continuer à bosser et prendre les matchs un par un. Il ne faut pas faire de calcul. Jouer tout à fond. On n’oublie pas notre première période fébrile. On est mené 1-0. Le coach a ensuite trouvé les mots à la pause pour nous rebooster. On a été lucide. On était à la maison. On a tous été convaincus que l’on pouvait revenir sur ce 1-0. On a vite égalisé. Ça fait plaisir de marquer. Je suis resté concentré car je savais que je n’allais pas avoir beaucoup de situations. Micka nous sort la tête de l’eau. Il mérite son but. Il est récompensé. Tout comme notre victoire sur l’ensemble».

 

Mickaël Latour

Deuxième buteur

«C’était un match important. Il fallait confirmer les bonnes choses de la semaine dernière à Metz. C’est un travail collectif. C’est une victoire que l’on a tous été cherché. On a démontré des ressources mentales importantes pour la suite. C’est bien de ne pas avoir lâché et d’avoir cette réaction après une première période un peu plus compliquée. Ça va souder l’équipe. D’autant plus à domicile. Il faut continuer maintenant et à travailler pour essayer de poursuivre cette série».

 

Yann Lachuer

Entraîneur

«Il faut que l’on passe un cap. A domicile, les adversaires arrivent avec un plan pour nous faire déjouer. Sur un plan émotionnel, il ne faut pas s’énerver et prendre des cartons. L’histoire de ce match de Boulogne doit nous l’enseigner avec deux mi-temps distinctes. Le cap a passé qu’il faut savoir rester maître de ses émotions même quand c’est difficile. Il faut rester lucide et patient. J’ai bien aimé notre réaction car on a mis en place ce que l’on voulait faire. Un match de football, c’est long. Sur 90 minutes, il faut tenir. J’ai bien aimé la réaction où l’on a fait de bonnes choses. Dans la maîtrise de notre jeu, on doit passer des caps également en étant plus consistant si on veut gagner nos matchs à domicile. Sur nos 3 victoires à la maison, elles sont faites à l’énergie. On doit encore progresser dans notre maîtrise du jeu. Mais ce n’est pas pour rien si dans le football français, en général, on est meilleur pour contrer le jeu adverse que de maîtriser son jeu. Il faut aborder les matchs avec humilité pour être moins surpris et avoir cette frustration avec un scénario défavorable. Comptablement, on fait le carton plein. C’est bien mais on a encore des caps à passer. Sur nos prochains matchs, ce sera serré face à de bonnes équipes. Il faudra être prêt mentalement».

 

US Lusitanos Saint-Maur 2-1 US Boulogne-sur-mer CO

Mi-temps : 0-1

Stade Adolphe Chéron, à Saint-Maur-des-Fossès

Spectateurs: 150

Arbitre: M. Hingrand

Buts: Ahouré (51 min) et Latour (79 min) pour Saint-Maur; Kyei (18 min) pour Boulogne-sur-Mer

Avertissements: François (26 min), Moreira (27 min), Benaries (42 min) et Viegas (90 min) pour Saint-Maur; Prouchet (63 min) pour Reims.

Lusitanos: Cointard; Simão, Viegas (Cap.), Njoh Eboa; Traoré, Mahamat (Latour, 46 min), Moreira (Diarra, 67 min), François (Civet, 90 min); Benaries; Ahouré (Camara, 90 min), Koffi (Bakir, 77 min). Entraîneur: Yann Lachuer.

Boulogne-sur-mer: Oberhauser; Duflos, Dabo, Zohoré, Diallo; Keita, Dupays (Beauvue, 81 min), Flochon (Cap.), Baalla (Busin, 77 min); Diomandé, Kyei. Entraîneur: Christophe Raymond

 

Donativos LusoJornal
X