Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

11 Semaines que les Béliers attendaient ce moment-là! Après une série de 7 matchs de National sans succès, les Cristoliens ont enfin renoué avec la victoire en Championnat en s’imposant à domicile face à Ajaccio (2-0).

En plein doute, les Corses n’avaient guère fait mieux. 17ème de National, eux non plus ne se sont pas imposés en Championnat depuis le 13 septembre dernier… Au coup d’envoi, on s’attend donc à un match fermé, même si les Cristoliens affichent une dynamique plus favorable et ont le devoir de faire le jeu à domicile. De fait, pas grand-chose à signaler en première période.

Dans une rencontre équilibrée, les deux équipes ont du mal à se montrer dangereuses. Spectateurs du match, les deux portiers passent une soirée tranquille. Et alors que la mi-temps se profile sur un score nul et vierge, l’inévitable Mokdad va, une fois de plus, faire basculer la partie. D’abord en obtenant un penalty après avoir été ceinturé dans la surface. Ensuite en se faisant justice sur une frappe parfaitement placée. Parti du bon côté, le portier Corse ne peut que constater les dégâts. C’est le 6ème but du vétéran cristolien cette saison (1-0, 37 min).

1-0 à la pause, les affaires se profilent bien pour les Béliers. Mais le plus dur reste à faire en seconde période. Tenir, pour décrocher enfin cette victoire qui les fuit en Championnat depuis 78 jours.

Dès l’entame, les Béliers affichent clairement leurs intentions. Belkouche montre la voie en trompant Balijon de la tête. Trop beau, trop seul pour être vrai! M. Benchabane refuse le but pour une faute dans la surface. Ce n’est que partie remise. Quinze minutes, c’est le temps qu’il faudra aux Franciliens pour faire sauter une deuxième fois le verrou corse. Au terme d’un beau mouvement collectif, Baal profite d’une belle remise de Pereira pour crucifier Balijon et offrir deux buts d’avance à l’US Créteil/Lusitanos (2-0, 61 min).

C’est suffisant pour aborder la fin de match sereinement? Pas vraiment, car les Corses auraient pu faire douter les Val-de-marnais. Déséquilibré dans la surface, Anziani obtient un penalty qu’il tente de transformer lui-même. Mais Véron, qui n’avait pas eu grand-chose à faire ce soir, montre qu’il ne s’est pas endormi. Parti du bon côté, le gardien de l’US Créteil/Lusitanos réalise le geste parfait et étouffe les derniers espoirs ajacciens en détournant la frappe d’Anziani (80 min). Avec huit petits buts inscrits cette saison, les Corses confirment leur manque de réussite devant les buts adverses…

Une aubaine pour les Cristoliens qui empochent logiquement les trois points de la victoire et transforment une série de 7 matchs sans victoire en une série de 4 matchs sans défaite. 6 toutes compétitions confondues.

Et si Carlos Secretário n’était pas totalement satisfait par la manière au soir de cette 15ème journée de National, ce qu’il retiendra avant tout, c’est la victoire des siens. Une victoire indispensable au vu des autres résultats.

«Nous avons fait de très bons résultats à l’extérieur, mais à domicile, c’est plus compliqué cette saison. Aujourd’hui, nous n’avons pas fait un bon match» explique Carlos Secretário. «J’ai senti une équipe anxieuse car préoccupée par l’obligation de gagner. Nous avons eu la chance d’ouvrir la marque et nous avons très bien débuté la seconde période. Ensuite, Ajaccio a joué avec deux attaquants et un losange au milieu, avec un jeu plus direct, ce qui nous a posé quelques difficultés. Nous avons parfois joué trop individuellement. Mais le résultat est logique. Nous avons mieux joué, même si notre adversaire a raté un penalty. En revenant à 2-1, nous aurions sans doute joué plus bas et douté. Heureusement, Véron sort ce penalty, ce qui nous a permis de garder notre confiance. L’essentiel, ce sont les trois points. Nous avions déjà fait de très bons matchs sans l’emporter, aujourd’hui, c’est l’inverse. Ces trois points sont très importants».

Malgré les trois points, les Béliers restent accrochés à leur dixième place de National. A cinq points seulement du podium dans un Championnat toujours très serré.

Place désormais à la Coupe de France, avec un nouveau déplacement, cette fois à Gonfreville, dans le cadre du 8ème tour.

 

Daniel Gonçalves

 

US Creteil/Lusitanos 2-0 GFC Ajaccio

(à la i temps: 1-0)

Spectateurs: 670

Arbitre: M. Benchabane.

Buts: Mokdad (37min, s.p.) et Baal (61 min).

Avertissements: Créteil/Lusitanos: Fofana (42 min), Buaillon (84 min) et Habbas (90+1 min); GFC Ajaccio: Camara (40 min) et J.-F. Finidori (84 min).

Créteil/Lusitanos: Veron; Pardal, Belkouche, Dauchy, Fofana; Buaillon (Cap.), Pereira, Baal; Mokdad (Llambrich, 87 min), Pancrate (Habbas, 82 min), Diallo (Baptista, 72 min). Entraîneur: Carlos Secretário

GFC Ajaccio : Balijon; Ndoye, Campanini, Filippi (Cap.) (Pineau, 82 min), Camara; Lebon (J.-F. Finidori, 77 min), P.-A. Finidori, Anziani, Guidi, Usman (Kyei, 56 min); Segarel. Entraîneur: Ciccolini.

 

LusoJornal Artigos
Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 1 Voto
10.0
X