Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Vendredi soir, au stade Dominique Duvauchelle, les Béliers faisaient face à Toulon. Un match rythmé et difficile où les Cristoliens se sont arrachés pour aller chercher le match nul (1-1).

Au coup de sifflet final, ce sont des sentiments mêlés qui parcourent les rangs val-de-marnais. Si les hommes de Carlos Secretário viennent de sauver un point face à une équipe qui cherche toujours sa première victoire cette saison, ils sont tout aussi frustrés au vu du déroulement de la rencontre.

Dans un match où rien ne leur a été épargné, ces derniers allument les premières mèches, Dogo faisant peser le danger devant rapidement (8 et 16 min). Mais comme contre Lyon Duchère, les hôtes se laissent surprendre, Zouaoui suivant bien l’action après un accrochage dans la surface (0-1, 18 min).

Menée, l’US Créteil/Lusitanos court après le score. Mais le manque de contrôle du match par l’arbitre du soir va venir la pénaliser fortement. Après un coup sévère dans un duel, Pardal sort sur blessure, se retrouvant touché à l’épaule gauche (23 min). Quelques minutes plus tard, c’est le Capitaine des Béliers, Buaillon, qui doit quitter les siens après avoir été touché au genou gauche.

Un enfer duquel Créteil/Lusitanos peine à sortir, Véron sauvant les siens devant Guilavogui (36 min). D’autant que même quand le destin pourrait basculer, ce dernier ne veut pas. Sur une percée de Baal dans la surface, ce dernier est stoppé net par le défenseur adverse (45 min). Mais l’arbitre préfère y voir une simulation du milieu de terrain cristolien, Nsélé allant jusqu’à prendre le premier carton jaune de la partie juste derrière malgré les multiples semelles laissées par les Toulonnais (45+3 min).

 

Pelletier en mode sauveteur

Échaudés par le premier acte, les Béliers reviennent sur la pelouse bien décidés à égaliser face à Toulon. Habbas, bien servi par Mokdad, manque de peu de tromper Andreani (54 min). Mais le jeu n’est toujours pas calmé, Diarra subissant pour son premier match avec Créteil/Lusitanos des obstructions et semelles en pagaille, sans qu’elles ne soient toujours sanctionnées.

De quoi créer une seconde période décousue, où les fautes graves se succèdent aux cartons et aux rares occasions de but. Incapables de trouver la faille, les Cristoliens poussent encore plus fort dans le dernier quart d’heure, Bouhmidi buttant sur le portier adverse (81 min).

Mais, suite à une déviation de Dogo sur un long ballon de Fofana, il faut attendre le sprint d’un autre des entrants, Pelletier, pour voir l’US Créteil/Lusitanos égaliser, le latéral touchant le ballon de la tête devant un Andreani qui a mal jaugé sa sortie (1-1, 90+1 min). Duvauchelle explose et se libère, Créteil/Lusitanos tentant même de passer devant sur un ultime corner.

Mais la rencontre se termine sur une dernière échauffourée et ce score de 1-1 entre les deux équipes. Un moindre mal au vu du scénario du match même s’il restera de la frustration.

Les Béliers tenteront de renouer avec le succès vendredi prochain, sur le terrain de Bourg-en-Bresse.

 

US Créteil/Lusitanos 1-1 SC Toulon

(0-1 à la mi-temps)

Stade: Dominique Duvauchelle à Créteil, 863 spectateurs

Arbitre: M. Toulliou

Buts: Pelletier (90+1 min) pour Créteil/Lusitanos; Zouaoui (17 min) pour Toulon

Avertissements: Nsele (45+3 min) et Fofana (60 min) pour Créteil/Lusitanos; Mama (67 min), Mambu (70 min) et Sahnoune (90+3 min) pour Toulon

Créteil/Lusitanos: Véron; Pardal (Pelletier, 23 min), Belkouche, Dauchy, Fofana; Nsélé, Buaillon (Cap., Diarra 31 min), Baal; Mokdad, Dogo, Habbas (Bouhmidi, 64 min). Entraîneur: Carlos Secretário

Toulon: Andreani; Mambu (Leleu, 72 min), Ouasfane, Sahnoune (Cap.), Soumaré; Mama (Bayo, 78 min), Moulet, Ech Chergui (Diallo, 89 min), Zouaoui; Barbier, Guilavogui. Entraîneur: Fabien Pujo

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 1 Voto
8.8
X