Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Empresas

 

La Fédération nationale des associations de races autochtones (FERA), a lancé le projet Portuguese Meat, qui vise à promouvoir à l’internationale et à augmenter les exportations de viande de races autochtones portugaises d’espèces bovines et caprines, de 3,67% actuellement à 8,07%. La France est un des pays cicle do projet.

Portuguese Meat regroupe huit races bovines autochtones (Arouquesa, Barrosã, Cachena, Marinhoa, Maronesa, Mertolenga, Minhota et Mirandesa), une caprine (Serrana), une autre ovine (Churra Galega Mirandesa) et la race porcine (Bísara), représentant ainsi 11 associations d’éleveurs.

Ce sont des groupements de producteurs essentiellement de la région Nord, mais s’étendant également au Centre et à l’Alentejo, et, selon une note envoyée aux rédactions, le projet «vise à promouvoir la qualité et la sécurité de la viande et des produits carnés portugais, provenant d’animaux nourris sur des pâturages naturels, de régions rurales, élevées en systèmes extensifs et sans stress productif, ce qui donne à la viande des caractéristiques et une saveur uniques».

La création de la marque Portuguese Meat a été le point de départ du processus de promotion internationale, impliquant ensuite la participation à trois salons internationaux (Polagra, du 03 au 06 octobre 2021, en Pologne, Tuttofood, du 22 au 26 octobre 2021, en Italie et Salón Gourmets, du 25 au 28 avril 2022, en Espagne), l’accueil de deux missions étrangères et l’organisation de 15 voyages de prospection.

La présence de Portuguese Meat à ces trois salons a servi essentielle «à promouvoir la marque auprès d’acteurs importants de différents pays». Selon l’organisation, les stands ont été visités par des centaines de visiteurs et les séances de dégustation ont été très appréciées, «avec des retours très positifs, ayant permis de constituer une bonne base de contacts auprès des entreprises étrangères du secteur agroalimentaire».

Par ailleurs, 7 voyages de prospection ont déjà été effectués. Les principaux objectifs de ces voyages sont de «présenter directement l’offre de produits carnés portugais aux importateurs potentiels et dans le but de renforcer les relations avec les clients potentiels.

Récemment, un groupe d’entrepreneurs du secteur agroalimentaire d’Italie et d’Espagne ont été accueillis au Douro Palace Hotel Resort & Spa, à Baião. Ces missions servent à compléter la participation à des salons internationaux et aux voyages de prospection. Un dîner de dégustation de viandes de différentes espèces et races, préparé par le Chef Tony Martins, avec une vue privilégiée sur le Douro, a été le point fort du programme, ainsi que la visite d’un élevage bovin d’Arouquesa et de l’abattoir PEC Nordeste.

«Ce type d’événement est important pour faire connaître les produits et les régions de production des différentes races, ainsi que le partage d’expériences, de connaissances et la création de synergies» dit le communiqué de Portuguese Meat.

Un voyage de prospection est désormais en préparation en France, mais l’organisateur n’a pas encore défini la date définitive.

 

Découvrir ICI.

 

Donativos LusoJornal

 

 

X