Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Suite à «Respect de la nature», disponible depuis le 5 mars, «Vaishnav Jan To Tene Kahiye Je», le deuxième single du nouvel album de Rão Kyao, est sorti le 9 avril dernier en France. Trois singles seront lancés avant le lancement de «Gandhi» prévu pour le 14 mai.

Musicien hors pair, vertueux de la flûte de bambou, Rão Kyao est une figure tutélaire du Jazz au Portugal et des musiques traditionnelles. Il a joué partout dans le monde et a enregistré 35 albums.

C’est un ambassadeur de l’âme portugaise, avec une carrière de plus de 50 ans, dont l’énorme succès de «Fado Bailado» (Universal, 1983), premier disque de platine décerné à un artiste portugais.

João Maria Centeno Gorjão Jorge, dont le nom artistique est Rão Kyao, est musicien et compositeur, né à Lisboa, flûtiste (bambou) et saxophoniste. Au cours de son enfance, Rão Kyao a fait partie de divers groupes choraux et adolescent il commence ses études de saxophone avec le maître Vítor Santos et la flûte de bambou en autodidacte.

Dès 65 il commence à fréquenter le Hot Club de Jazz du Portugal et est très vite invité à se produire lors d’éditions du Festival de jazz de Cascais à côté de grandes figures internationales comme Don Byas, Dexter Gordon, Pony Poindexter, Ian Carr, entre autres. En 1967 il joue avec des groupes de Bossa Nova et pour la première fois, part en tournée, notamment en France et en Hollande.

Il vit ensuite à Paris, où, pendant deux ans, il fait partie du groupe de musique africaine Matumbo dirigé par le trompettiste nigérian Ray Stephen Oche, comme sax ténor et avec de grands noms du jazz français et américains et de la musique ethnique (indienne et africaine).

Toujours à Paris il continue à étudier la musique indienne, musique qui comme la musique arabe sont à la base de la musique traditionnelle portugaise.

Le présent projet est né comme un défi. Des entités officielles en Inde ont lancé une invitation à 124 pays pour que chacun d’eux choisisse un musicien pour recréer «Vaishnav Jan à Tene Kahiye», le thème que Gandhi écoutait le plus et qui est devenu une sorte d’hymne officieux de la nation indienne.

L’Ambassade indienne l’a contacté lui demandant une version de ce thème, basée sur le fait qu’il y avait étudié pendant dix ans et que sa musique avait des influences indiennes, raconte Rão Kyao.

L’interprétation de ce thème par Rão Kyao a eu un impact surprenant et le Premier Ministre indien, Narendra Modi, l’a référencé et publié sur tous ses réseaux sociaux.

C’est de cette synthèse qu’est né «Vaishnav Jan To Tene Kahiye Je», le deuxième single de son nouvel album «Gandhi» qui sortira le 14 mai prochain. C’est un album empreint de son expérience pour toucher un public transgénérationnel – à travers une musique instrumentale paisible, mais active et enchanteresse – capable de nous faire voyager en Inde, sans jamais quitter les textures et les rythmes du Portugal, et soulignant l’idée qu’il s’agit d’une interprétation des tonalités portugaises, qui rend hommage à la figure et à la pensée de Gandhi lors des célébrations du 150ème anniversaire de sa naissance.

Une nouvelle tournée mondiale de Rão Kyao pour promouvoir «Gandhi» est prévue à partir de décembre 2021.

 

Mariana Fernandes

 

Ecoutez ICI.

 

Cultura

 

X