Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Remise de la Médaille Grand Vermeil de la Ville de Paris à Manuel Cargaleiro

LusoJornal / Dominique Stoenesco LusoJornal / Dominique Stoenesco LusoJornal / Dominique Stoenesco LusoJornal / Dominique Stoenesco LusoJornal / Dominique Stoenesco LusoJornal / Dominique Stoenesco LusoJornal / Dominique Stoenesco LusoJornal / Dominique Stoenesco LusoJornal / Dominique Stoenesco LusoJornal / Dominique Stoenesco LusoJornal / Dominique Stoenesco

«Vous êtes un très grand artiste, votre art nous a touchés» – c’est par ces mots qu’Anne Hidalgo, Maire de Paris, a accueilli le peintre et céramiste portugais Manuel Cargaleiro, le lundi 25 novembre, dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris, avant de lui remettre la Médaille Grand Vermeil de la Ville de Paris.

La cérémonie a eu lieu en présence notamment de António Costa, Premier Ministre de la République portugaise, Graça Fonseca, Ministre de la Culture, Jorge Torres Pereira, Ambassadeur du Portugal en France, António de Albuquerque Moniz, Consul Général du Portugal en France et Hermano Sanches Ruivo, Conseiller délégué à l’Europe.

Auparavant, dans la matinée du même jour, de nouveaux panneaux d’azulejos (carreaux de faïence) avaient été dévoilés par le Premier Ministre portugais et par Catherine Guillouard, Présidente du groupe RATP, dans le hall de la station de métro Champs-Élysées – Clémenceau, en présence de l’artiste. Rappelons que c’est en 1995 que Manuel Cargaleiro embellit pour la première fois cette station de métro avec ses azulejos, dont il deviendra le véritable maître.

Dans son discours d’accueil, Anne Hidalgo a tenu à souligner, en s’adressant à Manuel Cargaleiro, «ce moment particulier où nous reconnaissons un grand maître qui à travers l’art contribue au rapprochement des peuples», avant d’ajouter, «vous êtes aussi un grand Parisien, car c’est à Paris, dans le 14ème arrondissement, que vous avez pris racine, il y a 62 ans, pour renaître une deuxième fois. Car vous êtes venu à Paris pour créer librement».

La Maire de Paris a aussi évoqué les accords culturels entre Paris et Lisboa qui ont permis à de nombreux artistes portugais de venir en France, avant d’annoncer les années croisées France-Portugal qui auront lieu simultanément dans les deux pays de juillet 2021 à février 2022.

Très ému, ne s’attendant pas à une telle réception et à la remise de la Médaille en son honneur, Manuel Cargaleiro a exprimé sa grande joie et ses remerciements, devant une très nombreuse assistance, tout en ajoutant que «à Paris je suis aussi chez moi».

Dans son discours, Graça Fonseca, Ministre de la Culture du Portugal, a présenté Manuel Cargaleiro comme étant une «figure incontournable de la culture portugaise», soulignant sa longévité artistique et son talent incomparable, avant de lui adresser ces paroles: «votre œuvre rend notre vie plus joyeuse».

Clôturant la cérémonie et prenant la parole à son tour, avant de remettre la Médaille du Mérite culturel de la République portugaise à l’artiste Manuel Cargaleiro, le Premier Ministre António Costa a adressé ses remerciements à la Maire de Paris et ajouté, sous une forme humoristique, qu’avant «il y avait à Paris les Portugais de Lisboa, les Portugais de Porto, de Bragança, et d’autres régions du Portugal, et que maintenant, avec Manuel Cargaleiro, il y a aussi les Portugais de Paris, ville-monde». Il a rappelé cependant que Manuel Cargaleiro n’a jamais oublié ses racines, sa commune de Vila Velha de Ródão, où il est né en 1927, ni la ville de Castelo Branco où un musée portant son nom rend hommage à son œuvre immense.

Évoquant encore le parcours de Manuel Cargaleiro, António Costa l’a présenté comme «un artiste discret, mais remarquable, qui sait exprimer l’émotion à travers les formes et les couleurs de son art et qui réussit à allier la tradition à la contemporanéité».

 

LusoJornal Artigos
Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 5 Votos
4.7
X