Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Réunion du Comité France Portugal Hauts-de-France sur les commémorations de la Bataille de la Lys

LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves

Jusqu’à la dernière minute la programmation des cérémonies de la Bataille de la Lys risque d’être modifiée, adaptée. On est sûrs que les 8 et 9 avril, des cérémonies auront lieu en hommage aux valeureux soldats portugais qui ont participé à la 1ère Guerre Mondiale. Le 10 avril est moins sur.

À trois semaines des commémorations, l’Office du Tourisme de la Région de Béthune Bruay a édité le programme de 40 pages des événements, expositions et spectacles à 15 mille exemplaires.

Il est tout à fait à souligner l’implication de l’Office du Tourisme de Béthune Bruay qui a consacré le plus gros budget de toutes les commémorations des 4 ans du centenaire aux commémorations portugaises. Il a dégagé un budget de 85 mille euros, même si à l’heure actuelle tous les événements ne sont pas financés à 100%.

Les conférences de presse qui ont déjà commencé vont s’enchaîner. Aurore Rouffelaers bouge et fait bouger les lignes, même si quelques points de l’organisation lui échappent.

Aurore Rouffelaers s’est consacrée à organiser et à coordonner les différentes structures sur place, elle s’est déplacée plusieurs fois au Portugal, en Angleterre pour rencontrer des gens et se plonger dans les archives.

Pour présenter et expliquer le déroulement des commémorations, invitation nous a été faite par Bruno Cavaco et Aurore Rouffelaers, membres du Comité France Portugal Hauts-de-France, pour assister à l’hôtel de Ville de Lille à une réunion ce samedi 24 Mars.

Celle-ci, ayant été annoncée tardivement à cause des quelques indécisions encore sur le programme, nous étions moins nombreux que d’habitude à assister à la réunion.

Aurore Rouffelaers, quelle pile! Quel enthousiasme!

Les mesures de sécurité autour du Cimetière Militaire Portugais de Richebourg et du Monument au soldat portugais de La Couture vont être drastiques et imposantes.

Au Cimetière même, ne pourront rentrer que les officiels, les soldats portugais et français, la presse, ainsi que quelques invités. Le public en général, pendant la cérémonie, restera aux abords de la route qui passe devant le Cimetière.

Pour des cérémonies qui doivent commencer à 10h30 et qui dureront une heure, il est conseillé d’arriver aux approches du site vers 8h30, afin que les fouilles puissent avoir lieu et permettre d’accéder à l’intérieur du périmètre de sécurité.

L’État français étant laïque, il n’y aura pas de cérémonie religieuse comme habituellement. Pendant la cérémonie il n’y aura que deux gerbes qui seront déposées: une française et une portugaise.

Après le départ des officiels, d’autres gerbes pourront être déposées, les accès au Cimetière étant ouverts.

S’ensuivra un repas, après quoi la cérémonie au Monument de La Couture débutera vers 13h45. Le Président Macron n’étant plus présent à ce moment-là, la cérémonie aura une durée que d’une demi-heure.

Dans l’après-midi la présence portugaise et son Premier Ministre auront l’occasion de visiter une entreprise portugaise installée dans la région, avant de partir vers Arras où une cérémonie aura lieu pour confirmer la décoration reçue par la ville de la part du Portugal, une visite au Musée est programmée pour inauguration d’une exposition d’Adriano Sousa Lopes. Exposition de dessins qui retracent l’engagement portugais pendant le conflit.

Va flotter à Arras une ambiance portugaise pendant l’après-midi du 9 avril, le Président portugais rencontrant associations et autres personnes, dans une ambiance festive.

Un doute reste encore sur le programme. Une visite de l’hôtel de ville de Lille est prévue de la part des officiels portugais. Est-ce le 9 au soir ou le 10 au matin? Ça reste à définir. Toutefois, à cette visite seulement un nombre limité de personnes pourront y assister. Le symbole de l’aide des Lillois apportée aux soldats portugais prisonniers qui ont passé par Lille, la malle offerte en 1920, va être réouverte… moment d’émotion.

La légende dit que Mário Soares aurait laissé apparaître des larmes lors de sa visite en 1976 devant cette malle.

Il y aura des moments d’émotion pendant ces deux ou trois jours: citons ici, entre autres, la décoration posthume de l’ami Afonso Maia, dont deux expositions sont basées sur le matériel qu’il a collectionné pendant toute une vie. Citons aussi, au Cimetière militaire portugais de Richebourg, la présence de 60 jeunes des écoles qui vont chanter les deux hymnes nationaux.

Huit bus sont annoncés venus du Portugal, des associations en France se mobilisent pour venir assister aux commémorations. Espérons êtres nombreux pour honorer tous ceux et tout spécialement les 55 mille jeunes portugais qui sont venus défendre la liberté en terres de France, entre 1917 et 1918.

Que les cérémonies du Centenaire de la Bataille de la Lys, que tous les organisateurs et nous-mêmes, LusoJornal, faisons pour médiatiser au maximum, viennent rappeler et contribuer à qu’une page ou des pages de l’histoire du Portugal soient ajoutés dans les manuels scolaires. La présence Portugaise dans la 1ère Guerre Mondiale ayant été comme qu’oubliée dans la littérature scolaire.

Nous commérerons une défaite qui a contribué à une grande victoire et à l’armistice du 11 novembre 1918.

 

 

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 16 Votos
5.6
X