Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

São Pedro de France… c’est au Portugal

Comunidade

 

Nous avons fait des recherches pour savoir si le nom de São Pedro de France avait quelque chose en rapport avec la Gaule, devenue France, elle qui accueille de nombreux portugais et lusodescendants depuis plus d’un siècle. La réponse est non.

La ‘freguesia’ (paroisse) de São Pedro de France aurait apparemment, ses origines médiévales dans la Villa Franci, nom d’origine germanique, de l’époque de la reconquête chrétienne de la région.

São Pedro de France est un village du Conselho de Viseu, situé à l’extrémité orientale du canton. Les communes voisines sont Sátão, Barreiros, Cepãos, Cavernães, Santos Evos et Povolide.

La population de São Pedro de France, étonnamment, est restée très stable pendant un siècle: de 2.103 habitants en 1864, atteignant son maximum de 2.699 habitants en 1960. S’agissant d’un village de l’intérieur du Portugal, région d’émigration, il est normal, et diront, malheureusement, qu’on assiste au déclin de sa population, 1.370 habitants peuplaient de village en 2011.

Le peuplement de la zone qui correspond aujourd’hui à São Pedro de France semble indiquer une origine préhistorique. Sur les sites d’Assento do Turco et de São Cristóvão, ainsi qu’à côté de l’école, des tombes creusées dans la roche semblent l’indiquer un ancien peuplement de la paroisse chronologiquement avant la fondation de la Nationalité.

La première reconquête des Maures de la région dans laquelle se trouve São Pedro de France était le fait du roi D. Afonso III des Asturies, en 870.

En termes de patrimoine bâti, il y a tout d’abord l’église paroissiale, consacrée à St Pierre, une église semblable à l’image d’autres de la région, avec deux fenêtres à fronton au-dessus du portail de la porte principale. Au centre, une niche avec une statue de São Pedro (Saint Pierre). La ‘freguesia’ compte également six autres temples: la chapelle de S. João, la chapelle de S. Lourenço, la chapelle de Notre Dame de la Conceição, la chapelle de S. Tiago, la chapelle de Senhora da Cruz, la chapelle de Santa Luzia et la chapelle de S. Amaro.

Une fête populaire est organisée chaque année en l’honneur de Saint Pierre. Sur le plan culturel en plus de l’église d’une valeur incalculable dans l’art sacré, le site géologique appelé «O assento do Turco» a sa légende. C’est un rocher, où il était autrefois assis Turco, le rocher a des marques, prétendument naturelles et non sculptées de diverses parties de son corps, à exemple des empreintes de pas. Dans une petite grotte Turco, selon la légende, cuisait des enfants morts comme s’il s’agissait d’un four.

À São Pedro de France les excellentes installations de la «Casa dos Ingleses» met à l’honneur le tourisme rural.

La majeure partie de la population travaille dans l’agriculture et la construction.

La vie associative y est riche avec deux associations récréatives et sportives, promotion d’activités sociales liées à la musique, aux coutumes traditionnelles et aux sports pour les personnes de tous âges.

Peut-être une idée de visite. Non?

 

Donativos LusoJornal
X