Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Un ouvrier portugais est décédé ce mercredi alors qu’il travaillait entre Saint André-les-Alpes et Moriez dans les Alpes-de-Haute-Provence, dans le sud de la France. La cause du décès est l’effondrement partiel d’un tunnel ferroviaire.

Ce Portugais de 54 ans a été retrouvé après plusieurs heures de recherches, suite à l’effondrement qui a eu lieu “sur une portion de 25 m de l’ouvrage”, ont affirmé les secours. Une soixantaine de pompiers sont intervenus.

Les deux autres ouvriers, qui travaillaient avec l’ouvrier portugais, ont été évacués, vers le centre hospitalier de Digne. Rappelons que les trois ouvriers travaillaient à l’intérieur du tunnel quand l’accident s’est produit, peu après 9h, mercredi, dans un tunnel ferroviaire au col des Robines.

« Ce tronçon de la ligne était fermé à la circulation des trains pour des travaux de modernisation et de sécurisation (…) quand plusieurs mètres cubes de pierres se sont effondrés », a précisé dans un communiqué Renaud Muselier, le président du conseil régional de Provence-Alpes-Cote-d’Azur, qui gère cette ligne des Chemins de fer de Provence.

Une enquête judiciaire a été ouverte par le parquet de Digne-les-bains et confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie de Castellane.

Ce tunnel a été ouvert en 1892. La ligne de chemin de fer passe sous le col des Robines à environ 940 m d’altitude grâce à un tunnel de 1 195 m de longueur.

En plus de 100 ans d’existence, ce tunnel avait déjà connu de nombreux problèmes de structure qui avaient nécessité de multiples interventions.

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 6 Votos
4.9
X