Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Une pluie de parapluies à Laon: une œuvre de Patrícia Cunha

LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG

On connaît «les parapluies de Cherbourg», le film mythique de Jacques Demy, musique de Michel Legrand, avec notamment la jeune et belle Catherine Deneuve.

Il vous faudra ajouter les parapluies de Laon, une œuvre d’art éphémère de la portugaise Patrícia Cunha.

Pour la 2ème année consécutive, la ville médiévale, Préfecture de l’Aisne, expose les parapluies de l’artiste portugaise depuis fin mai et cela jusqu’aux 6 septembre, rue Châtelaine, rue commerçante qui va de la Mairie à la Cathédrale de Notre Dame.

Si une visite vous en dit, n’allez pas les compter, ces parapluies multicolores qui sont accrochés au-dessus de vos têtes. Il paraît qu’ils sont environ 850… des belles photos à faire!

La Mairie de Laon veut, avec ces parapluies, attirer de nombreux touristes, qui y viennent pour se balader dans ses ruelles, mais aussi pour visiter une des plus belles Cathédrales de France.

Patrícia Cunha a pensé à cette œuvre urbaine en s’inspirant de Mary Poppins, elle lui a donné le nom d’Umbrella Sky Project.

La première fois que Patrícia a exposé ses parapluies, c’est à Águeda, ville au sud de Porto, en 2011. Depuis, ces mêmes ombrelles ont été exposées en France à Arles, à Carcassonne, à Toulouse, à Béziers et dans de grandes villes du monde, telles que Tokyo, Séoul et Saint Peterbourg, entre autres.

Si vous habitez dans la région parisienne ou si vous êtes de passage, Patrícia Cunha expose dans le quartier-village Royal, dans le 8ème. Il vous reste quelques jours pour apprécier l’œuvre et ce jusqu’au 14 juillet.

En vous baladant, au départ la Cathédrale Notre Dame de Laon, et après avoir entré dans la rue de Châtelaine, regardez la première rue à droite, vous allez être ébloui par un ciel argenté, une pluie de bandes qui donne un aspect très beau et changeant, une légère brise contribuant au changement de couleurs, de reflets.

À ne pas manquer dans votre visite de la cité médiévale de Laon, la petite ruelle qui part du centre de la rue des parapluies, la ruelle des Neufliers. L’artiste Pierre Grenier y habite et l’a décorée avec de belles fresques murales.

Laon vous attend, les lieux à visiter sont nombreux. Si vous voulez voir la pluie de parapluies, allez-y avant le 6 septembre.

LusoJornal Artigos

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 7 Votos
4.1
X