Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Le documentaire sur le premier groupe international de Cante Alentejano – «Les chanteurs de Cante de l’Alentejo à Paris» – aura sa première en France le 1er décembre prochain.

Après 6 mois de tournage entre Paris et l’Alentejo, cette production franco-portugaise laisse sa marque dans l’histoire du Cante Alentejano.

Les Cantadores de Paris n’auraient pu exister qu’à Paris, ce groupe unique est à l’image de la ville, il accueille les gens de toutes origines et de tous âges. La ville lumière est un personnage du film, écrin fabuleux d’une expérience inédite.

Ils sont portugais, brésilien, italien, français ou encore allemand, ils sont les «Cantadores de Paris», le premier groupe de Cante Alentejo multinational! Un groupe qui se réunit régulièrement pour chanter ces chants polyphoniques portugais de la région de l’Alentejo qui sont reconnus depuis 2014 comme patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco.

La tradition veut que les hommes chantent la nature alors que les femmes partagent les secrets de femmes ou se lamentent de leurs mariages. Le chant est une échappatoire, un exutoire pour ceux qui le pratiquent. Le répertoire du Cante de l’Alentejo est immense et les Cantadores de Paris se l’ont approprié en le réinterprétant à leur façon.

Le documentaire raconte leurs confessions, la caméra est un miroir, une confidente. Elle est un miroir qui pourrait se trouver dans une loge. Elle les suit dans leur quotidien, durant leur répétition, elle est présente pour les représentations. Elle est le témoin de leurs difficultés à chanter en portugais, lorsqu’il ne s’agit pas de leur langue maternelle, elle accueille leurs sentiments sur cette culture qu’ils découvrent et qu’ils font leurs.

En 2016, la Compagnie des Rêves Lucides crée un groupe de polyphonies Portugaises avec des gens de plusieurs origines. Le réalisateur Portugais Tiago Pereira, qui depuis 2011 avait déjà documenté plus de 3.000 vidéos sur la musique portugaise contemporaine, tombe amoureux de ces artistes multinationaux et décide de partir à Paris pour faire son premier long-métrage documentaire. Après deux séances de tournage à Paris, Tiago Pereira emmène le groupe Parisien à l’Alentejo, d’où proviennent ces chants, pour les enregistrer avec les groupes locaux.

Les chanteurs du Cante de l’Alentejo à Paris a vu sa première au prestigieux Festival Doc’Lisboa 2017, et arrive maintenant à Paris.

Le film est produit par A Música Portuguesa a Gostar de la Própria MPAGP, en coproduction avec la Compagnie des Rêves Lucides, et les soutiens de l’Ambassade du Portugal en France, la Direction Générale de la Culture de l’Alentejo, la Maison du Cante et la Fondation INATEL.

Ce film devient un manifeste qui, à travers la musique traditionnelle, confronte les valeurs culturelles entre le monde d’avant et après la globalisation.

 

www.reveslucides.org

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 6 Votos
5.6
X