Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Cultura

 

“Résistance Visuelle Généralisée. Livres de photographie et mouvements de libération (Angola, Mozambique, Guinée-Bissau, Cap-Vert, de 1960 à 1980)” est une exposition qui sera présentée à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), à Paris, du 24 novembre au 15 janvier 2022.

Cette exposition inédite dédiée aux livres de photographie réalisés dans le cadre des luttes anticoloniales des pays africains de langue portugaise intègre le projet Sismographie des luttes – Vers une histoire globale des revues critiques et culturelles, du domaine «Histoire de l’art mondialisée» dirigé par Zahia Rahmani.

«Conçues au sein des mouvements de libération (MPLA, FRELIMO, PAIGC) ou par des photographes, journalistes et cinéastes étrangers engagés, ces publications méconnues sont accompagnées d’images, documents politiques, films de l’époque, tout en se confrontant à la création artistique et aux luttes politiques du présent» dit la note de présentation de l’exposition réalisée avec le soutien de la Fondation Gulbenkian et dont les Commissaires sont Catarina Boieiro et Raquel Schefer.

Ce projet a bénéficié d’une Bourse de soutien à la recherche et à la création de l’Institut pour la photographie, en 2019.

 

Du 24 novembre 2021 au 15 janvier 2022

Institut national d’histoire de l’art (INHA)

2 rue Vivienne

ou 6 rue des Petits Champs

75002 Paris

 

Donativos LusoJornal

 

X