Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

La Lisbonne, un bijou de la Côte d’Opale

Hervé Tavernier D. Paschal D. Paschal
Cultura

 

La Côte d’Opale est le nom donné au littoral du Nord de la France, délimitée par la côte belge d’un côté et la côte picarde de l’autre. Fière de ses plages de sable fin et de ses parcs naturels, marin et caps et marais, elle l’est aussi de son patrimoine maritime. La mer est bénie chaque année, dans les ports de pêche au passé chargé d’histoire. Gravelines rend hommage à ses pêcheurs de «bacalhau», la morue. Ville d’où partaient en goélettes, pour des campagnes de 6 mois, les pêcheurs jusqu’en Islande. Calais rappelle les traditions de son Courghain maritime. Boulogne est fière de ses bijoux portés par les Matelotes dont «La Lisbonne», nom donné à une bague porteloise.

 

La bague Lisbonne à l’origine de la Porteloise

L’histoire raconte que lors de l’Invincible Armada (guerre anglo-espagnole de la fin du 16ème siècle), Le Portel, ville voisine de Boulogne-sur-Mer, est un lieu où les navires portugais échouent. Une idylle entre une Porteloise et un Portugais serait à l’origine du nom de la bague: la Lisbonne.

Le jeune homme, de retour au pays, aurait demandé à un joaillier de fabriquer cette bague pour sa dulcinée. Se sont-ils installés au Portel? Mystère…

Hervé Tavernier dit «le folkloriste calaisien» propose ici une photo d’un ancien bijou trouvé par un amateur, à l’aide d’un détecteur de métaux dans la région boulonnaise. On devine les 5 rangées de boules et les cordages les entourant. De quel siècle date cette bague? L’information n’est pas connue. Cette pièce rare évoquant La Lisbonne est-elle dans un musée? Elle le mérite…

 

Aparté: Le désastre de l’Invincible Armada devant Gravelines date de 1588. L’escadron portugais qui navigue entre Lisboa et les Flandres est composé de 10 navires et 2 barques, selon Wikipédia, l’encyclopédie libre et Lihf-flandre, le centre de documentation et d’information sur la Flandre.

 

Cette bague, La Lisbonne, est donc à l’origine de la Porteloise, portée par les Matelotes, femmes de pêcheurs.

Autrefois, certains matelots du Boulonnais et du Calaisis ayant des revenus conséquents, aimaient afficher leur réussite en parant leurs épouses de bijoux. De nombreuses cartes postales visualisent ces femmes revêtues de leurs costumes traditionnels agrémentés de ces bijoux.

La femme du matelot portait coiffe en dentelle, boucles d’oreille «Milanos», bague «noeud d’amour» ou la «Lisbonne», croix religieuse, bracelet…

Aujourd’hui, cette bague porteloise dite Lisbonne fait partie du patrimoine et des traditions boulonnaises, elle est déclinée en plusieurs motifs et plusieurs tailles.

La bague Lisbonne peut se trouver à la Bijouterie Paschal, spécialiste des bijoux boulonnais depuis 1908.

La ville de Lisboa, au Portugal, connait-elle ce bijou de la Côte d’Opale?

 

Bijouterie Paschal

24 rue de la Lampe

62200 Boulogne-sur-Mer

www.bijouterie-paschal.com

 

Un site à consulter: Folklore et traditions de la Côte d’Opale. Retour sur nos racines dans le Nord-Pas-de-Calais. Voir ICI.

 

Donativos LusoJornal

 

X