Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Comunidade

 

 

L’association ACTIVA, le Groupe d’Amitié France Portugal des Villes et collectivités territoriales présidée par Hermano Sanches Ruivo, qui « réunit des élus français, franco-portugais ou portugais, issus de toutes les familles politiques républicaines, intéressés par les liens entre la France et le Portugal afin de promouvoir le développement des coopérations concrètes entre les villes et les régions des deux pays », vient de lancer un appel « à faire barrage à l’extrême-droite et donc au Rassemblement National ».

« A ce jour, plus de 280 villes françaises et portugaises ont signé un traité de jumelage ou de coopération ou cherchent une ville sœur, toutes motivées par les échanges de bonnes pratiques, conscientes que les liens entre villes sont un moteur de prospérité, de solidarité et de démocratie » dit le texte envoyé au LusoJornal. « Notre association ne prend que très rarement la décision d’un communiqué appelant à un vote au moment des élections françaises. Pourtant, en 2017, l’unanimité des membres avait souhaité que ce groupe d’amitié appelle à un vote faisant barrage à l’extrême-droite dans un scrutin présidentiel. Cinq ans plus tard, force est de constater que les fractures dans notre société, fractures que nous, élus locaux, vivons quotidiennement, ne se sont pas atténuées ».

Pour l’association, « le risque de voir s’opposer certains de nos concitoyens est réel et oblige à lutter contre les extrémismes, à privilégier la concertation ».

C’est donc pour cette raison qu’ACTIVA veut « avec cette même unanimité, appeler à faire barrage à l’extrême-droite et donc au Rassemblement National ».

 

Donativos LusoJornal

 

 

X