Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Les entraîneurs portugais comme nous l’écrivions dans LusoJornal du 4 décembre dernier s’exportent bien. Plus de 200 entraîneurs portugais exercent à l’étranger, toutefois être entraîneur en 1ère division au Portugal, et tout spécialement cette saison, c’est comme qu’être dans un siège éjectable.

Jugez-en: le Championnat du Portugal de 1ère division, Liga NOS, possède 18 équipes, la saison 2019-2020 a débuté le 09 août, nous n’en sommes qu’à la 23ème journée et l’on est déjà à 16 changements d’entraîneurs. Remarquez que quelques-unes des équipes ont changé plusieurs fois d’entraîneurs en moins d’un an.

Le record est en train d’être battu par le Sporting, il est à son 4ème changement de Coach: après l’élimination en Ligue Europe, le sort de Silas était celé. Avant son départ du Sporting il a été battu ce mardi par la révélation, Famalicão (3-1). Après Marcel Keizer, Leonel Pontes et Silas c’est au tour de Ruben Amorin de tester le siège éjectable du Sporting dès maintenant.

Ce dernier quitte le Braga qui avait déjà démis de ses fonctions le 23 décembre Ricardo Pinto.

Le Portimonense qui avait débuté le Championnat avec comme entraîneur António Folha, a eu comme intérimaire Bruno Lopes, remplacé le 09 février par Paulo Sérgio.

Belenenses fait aussi bien, ou plutôt aussi mal, que Portimonense: trois entraîneurs depuis le début de la saison: Silas, Pedro Ribeiro et Petit, depuis le 14 janvier.

Nous avons en égalité, avec trois entraîneurs, le Aves: Augusto Inácio, Leandro Pires et Nuno Manta Santos depuis le 13 novembre.

Les clubs qui n’ont changé qu’une fois d’entraîneur en cours de saison sont: Marítimo qui a fait remplacer Nuno Manta Santos par José Gomes le 11 novembre, Moreirense qui a remplacé le 16 décembre Vítor Campelos par Ricardo Soares, Setúbal qui a remplacé Júlio Velázquez, le 27 octobre, par Meyong et finalement Paços Ferreira qui remplaçait Filo par Pepa presque en début de saison, le 2 septembre 2019.

Il y a de celle 5 journées, alors que Porto avait 7 points de retard sur Benfica, on parlait du remplacement possible de Sérgio Conceição. Les résultats dernièrement sont là, Sérgio Conceição conserve son poste.

Bruno Lages, à Benfica, après avoir eu 7 points d’avance sur Porto, a actuellement 1 point de retard, tout cela a fondu en à peine 4 journées. Le Benfica peut-il avoir le luxe de garder Bruno Lages s’il perd la prochaine journée, alors qu’on a déjà vu quelques mouchoir blancs s’agiter lors de l’élimination en Ligue Europe?

Yves Duteil chante «faire le chemin à l’envers». Benfica et Porto font de même par rapport à la saison 2018-2019, même si le Championnat est loin d’être terminé. La bonne dynamique est pour l’instant du coté du F.C. Porto.

Ainsi va le Championnat et la valse des entraîneurs portugais, 15 managers étant tout de même, présentement, de nationalité portugaise, deux espagnols et un camerounais.

Quel est le Championnat, à l’heure actuelle, qui fait mieux, au niveau des changements d’entraîneurs?

On est les Champions, on est les Champions, on est les Champions… du changement d’entraîneurs 2019-2020!

 

X