Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

L’invitation de Madame le Pen au Web Summit a-t ’elle été orchestrée? Et par qui et pourquoi?

J’ai lu ici et là des choses sur Facebook, des réflexions, des réactions, des commentaires qui me font sortir de mes gongs et force est de constater que nous ne sommes bien que des lapins de trois semaines…

Je ne vais pas dire ici ce qu’est le «Web Summit», nous connaissons tous et notamment les Portugais qui sont experts en la matière, sans vouloir vexer personne bien sûr, même pas moi.

Tout cela organisé par des élites Irlandaises «Bien sûr»: Le thème de la conférence est centré sur la technologie de l’internet et la haute technologie. Si au moins cela pouvait nous apporter quelque chose de positif et notamment sur le vote électronique, si souvent sollicité et si souvent mis aux oubliettes… mais là n’est pas notre propos.

Ce qui a surpris tout le monde c’est l’invitation de l’experte en technologie Madame Le Pen, très en vue dans ce domaine dont elle excelle… Les réactions et les déclarations de Mr Paddy Cosgrave ont été aussi surprenantes que non-avenues «au nom de la liberté d’expression» et quoi d’autre!? Vengeance personnelle, ordres des entités supérieures?

Je déteste Talleyrand, l’homme politique fourbe, aux multiples vestes et facettes (oups, j’ai déjà fait un pléonasme dans ma phrase). Je cite : «Il y a trois sortes de savoir: le savoir proprement dit, le savoir-faire et le savoir-vivre; les deux derniers dispensent assez bien du premier».

Les trois ne peuvent-être indissociables pour moi.

On se fout un peu de ce que Madame le Pen a dit, la question est pourquoi elle a été invitée?

Au fur et à mesure de mes lectures, j’avoue que je me suis posé la question, sur l’usage de la porte et de la fenêtre, en fait c’est tout simple: d’inviter la beauté du diable à entrer par la porte et la laisser sortir par la fenêtre, quand l’inspiration n’est là!

1) Les Irlandais voudraient nous faire le coup à l’Anglaise? Prendre le pas… Le contrat Summit est là pour 10 ans…

2) Le traité de Lisbonne, qui est en discussion et nous discréditent le Portugal et la France? Le jeu de la peur par Joe Higgins?

(Le Traité de Lisbonne qui est en discussion et nous discrédités? Le jeu de la peur par Joe Higgins? “Le ‘Oui’ au Traité de Lisbonne sera utilisé pour faire payer aux gens ordinaires le lourd prix de la crise dans les années à venir”

Au lendemain du second vote sur le Traité de Lisbonne, en Irlande, nous avons discuté avec Joe Higgins, Député européen du Socialist Party en Irlande, notre parti-frère au sein du Comité pour une Internationale Ouvrière. Le Socialist Party a joué un rôle prépondérant dans la campagne du référendum pour le «No» au Traité – en diffusant plus de 6.000 affiches et de 500.000 tracts. Joe Higgins a figuré quotidiennement en bonne place dans les médias. Propos recueillis par Paul Murphy.

Le Brexit et le taux d’imposition pour ces dites sociétés organisatrices 12,5%?

Bien des questions peuvent-être posées sur ce choix si radical! Cela rapporte à qui ou à quoi?

Pour conclure, que cherchaient-ils à nous faire comprendre au travers de cette invitation?

Je dirais que, à travers cette invitation, le Portugal n’était pas visé, c’était bien les Français qui étaient au banc des accusés, d’où l’invitation… Double ricochet… Notre seule erreur est d’avoir dit ‘Oui’.

L’année prochaine on va inviter un responsable de la DUP peut-être… Au nom de la liberté d’expression, je suppose. Drôle non?

Le Parti unioniste démocrate (en anglais: Democratic Unionist Party, DUP, en irlandais: Páirtí Aontachtach Daonlathach) est un parti politique britannique présent en Irlande du Nord, dirigé depuis 2015 par Arlene Foster. C’est le premier parti au sein de l’Assemblée d’Irlande du Nord où il détient 28 sièges, et le cinquième parti au sein de la Chambre des communes du Royaume-Uni où il détient 8 sièges à la Chambre des communes et trois sièges à la Chambre des lords. Il détient aussi un siège au Parlement européen, occupé par Diane Dodds, qui fait partie des Députés non-inscrits.

Pour finir, et dans un «aparté» déjà célèbre, mais qui n’est pas mien, «ce n’est que mon avis».

 

Opinião
X