Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Yerres : 180 Certificats de Portugais remis sous le signe de la lusophonie

Club de Photo de Brunoy Club de Photo de Brunoy Club de Photo de Brunoy Club de Photo de Brunoy Club de Photo de Brunoy Club de Photo de Brunoy Club de Photo de Brunoy

Pour la 3ème année consécutive, la Coordination de l’enseignement du portugais et la Coordination des Collectivités Portugaises de France (CCPF) ont organisé, à Yerres, la remise des Certificats de portugais, une certification reconnue au niveau européen, pour les enfants des cours de portugais.

Devant 1.000 personnes présentes, les 180 élèves ont donc reçu leur diplôme, des mains de plusieurs personnalités : l’Ambassadeur du Portugal em France, Jorge Torres Pereira, l’Ambassadeur du Mozambique, Alberto Augusto, le Conseiller de l’Ambassade du Mozambique, Sérgio Mate, l’Ambassadeur du Cap-Vert et Délégué Permanent de la République du Cabo Verde auprès de l’UNESCO et Président de la CPLP, Hércules Cruz, ainsi qu’une Délégation brésilienne composée du Diplomate-chef des Services Éducation, Presse et Promotion de la Langue Portugaise de l’Ambassade du Brésil, Rodrigo Wiese Randig, et de sa collaboratrice Karine Lehmann.

Une présence lusophone forte qui témoigne combien cette langue est internationale. Son apprentissage permet aussi la découverte des cultures lusophones. Il y a d’ailleurs eu une animation musicale avec des enfants, mais aussi la chorale Vento Sueste de Pontault-Combault avec des chants traditionnels. Mariana Ramos, chanteuse Capverdienne nous a transporté sur ses îles.

Après avoir accueilli 280 personnes à Crosne et 450 à Montgeron, c’est un nouveau succès avec 1.000 à Yerres. Un évènement important également pour les autorités françaises représentées par le Maire de Yerres et Conseiller départemental, Olivier Clodong, la Maire de Montgeron et Conseillère régionale, Sylvie Carillon, le Président du Conseil départemental de l’Essonne, François Durovray, l’Adjointe chargée des affaires scolaires de l’urbanisme et du développement économique de Yerres, Gaëlle Bougerol, et la Conseillère municipale en charge de la culture à Yerres, Dominique Renonciat, ainsi que le Directeur de l’école des Mardelles à Brunoy, Philippe Jocallas.

L’organisation était à la charge de la Coordination de l’enseignement portugais en France, qui gère tout l’enseignement primaire et les liens avec les professeurs et les élèves, représentée par la Coordinatrice Adelaïde Cristóvão, et de la CCPF à travers sa Présidente, Marie-Hélène Euvrard, qui a répondu aux questions de LusoJornal.

 

C’est un partenariat gagnant-gagnant ?

Ce partenariat entre la CCPF et la Coordination, c’est une volonté de réussite, en mettant en valeur la langue portugaise, les élèves, les parents, les professeurs qui accompagnent. C’est aussi une occasion de donner un coup de projecteur pour sensibiliser sur les enjeux de la langue, les cultures lusophones. Cette Délégation des Ambassades a mis en exergue toute la lusophonie. Regardons ensemble l’objectif: Permettre la connaissance et la reconnaissance de cette langue de ces cultures lusophones. Je vois les bénéfices pour la Communauté portugaise, pour la Communauté lusophone et pour la langue portugaise, tout simplement.

 

L’objectif de sensibiliser sur l’enseignement du portugais a été atteint ?

Tous les officiels ont parlé des enjeux de l’enseignement du portugais. Nous avons échangé sur toutes les questions de la réforme de la langue. Tout le monde se questionne. Cette réforme pourrait mettre la langue portugaise derrière les langues régionales, ça serait scandaleux. Les autorités françaises ont pris conscience de la réalité et il y avait une volonté de collaborer pour arriver à une solution, en défendant la langue portugaise. Ensemble on peut faire bouger les choses. Le Portugais est une langue internationale et non pas seulement du Portugal. C’est la troisième langue européenne la plus parlée dans le monde. C’était extrêmement important.

 

Les remises se déroulent souvent dans le 91, l’Essonne…

C’est extrêmement difficile de trouver des salles. Quand j’ai commencé à créer cet évènement, je l’ai fait au plus près où je suis Maire-adjointe et Conseillère communautaire, à Brunoy. Comme je connais les Maires des villes avoisinantes, on me prête les salles gratuitement. Toutefois on a quand même des frais logistiques. J’avouerais que j’ai cherché ailleurs dans d’autres départements, mais c’est impossible. Il faut des tarifs acceptables et des grandes salles. Cette année la salle a accueilli 1.000 personnes. Brunoy a été au commencement quand j’ai eu l’idée de lancer la remise des certificats de portugais. Quand j’ai vu le plaisir des enfants en recevant leur diplôme des mains du Maire, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose. C’est à partir de là qu’est né le partenariat avec la Coordination de l’enseignement du Portugais.

 

Qui sont les élèves qui ont reçu leur diplôme ?

Ce sont les élèves qui ont passé leur examen au mois de mai de l’année dernière. Ceux qui ont eu leur certification reçoivent un courrier pour la remise des Certificats. Les enfants sont invités à travers leurs parents. Cette année tous les élèves d’Île-de-France étaient invités. Ce sont surtout des élèves qui ont passé leur examen en CM2, mais il y avait également des élèves qui étaient déjà au Collège.

 

On peut dire qu’une 4ème année consécutive est en chemin ?

On nous a félicité pour l’organisation, toutefois l’année prochaine ça va être un peu plus compliqué, car un prêt de salle, ça peut rentrer dans les comptes de campagne électorale. On verra bien. En tout cas, on tient à remercier LusoJornal et Rádio Alfa pour la divulgation médiatique. Et on se rejouit du partenariat avec la Coordination de l’enseignement du Portugais en France.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 4 Votos
6.7
X