Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Les associations Hirond’Ailes et Les Amis du Plateau se sont réunies sous la même bannière: aider le Mozambique après les catastrophes qui se sont abattues sur le pays ces dernières semaines, avec le passage du cyclone Idai et les pluies intenses qui ont tout dévasté dans le centre du pays. La ville de Beira est pratiquement détruite.

Depuis quelques semaines les secours affluent, mais les besoins sont toujours grands quand il s’agit de catastrophes naturelles.

Le 6 avril à 20h30, les Associations Hirond’Ailes et Les Amis du Plateau organisent une soirée de solidarité à l’Eglise du Sacré-Coeur de Gentilly, au 111 avenue Paul Vaillant Couturier, à Gentilly.

LusoJornal s’est entretenu avec Joaquim de Barros, Président de l’Association Les Amis du Plateau.

 

Comment est née l’idée d’organiser cet évènement?

L’idée d’organiser ce repas, cette soirée solidaire, est arrivée jusqu’à nous, l’association Les Amis du Plateau, à travers Suzette Fernandes et son association Hirond‘Ailes. Il y a environ une dizaine de jours, en apprenant ce que le Mozambique était en train de subir avec le cyclone Idai et la catastrophe naturelle et humaine qu’ils subissaient, Suzette m’a demandé si nous pouvions avec nos deux associations, nous unir pour essayer dans un délai très court d’organiser une soirée qui viendrait en aide à ce peuple Mozambicain qui nous est cher et qui est en détresse. Après avoir eu l’assurance que notre aide irait bien au profit et seulement au profit de ceux qui sont dans la nécessité, nous avons eu les preuves officielles des personnes correspondantes qui sont sur place et qui veilleront au bon déroulement de l’attribution des dons, à partir de là nous avons déclenché le plan «Soyons tous Mozambique». La plus grande difficulté, c’était de trouver l’endroit susceptible de pouvoir accueillir cet événement à moindre coût. Cette soirée sera organisée aussi grâce à l’aide de Armindo Freire et du Padre Leandro, responsable de la Paroisse portugaise de Gentilly, qui ont immédiatement dit «oui vous avez la salle et oui nous sommes solidaires avec vous pour cette belle cause».

 

Pourquoi est-il important de se mobiliser pour le Mozambique?

Il est important de venir en aide tout simplement parce c’est un peuple qui nous est cher, par le passé, l’histoire et surtout parce que nous avons aussi quelque part un ami(e) Mozambicain mais avant tout parce que ce sont des hommes, femmes et surtout enfants qui aujourd’hui ont tout perdu, des êtres proches, des biens et aussi leurs repères parce tout a été dévasté par la tempête. À ce jour le nombre de morts ne cesse d’augmenter. L’eau actuellement est impropre à la consommation et beaucoup de maladies, voir des morts, viendront à cause de l’épidémie que la consommation d’eau pourra causer. Ce sont avant tout des êtres humains qui sont dans le besoin. Aujourd’hui ce sont eux, et demain…?

 

Quel message pouvez-vous envoyer pour motiver ceux qui sont souvent réticents?

Je peux comprendre que notre Communauté est souvent sollicitée pour des actions de bienfaisance ou solidarité et que parfois une petite déception nous envahit parce que des actions faites par des personnes malhonnêtes nous enlève l’envie d’aider l’autre, mais je pense que nous sommes des personnes censées et que nous savons faire la part des choses. Je pense que chacun d’entre nous préfère être dans la peau de celui qui donne, que de celui qui doit recevoir. Je suis fier de la mobilisation et de l’énergie dépensée par Suzette et son équipe (cœur et mains en or), Jennifer, Armindo, Valdemar, Alice, Sandra, Irene et plein, plein d’autres personnes bénévoles et de grand cœur.

 

Organisation: Hirond’ailes et Les Amis du Plateau

Le 6 avril, à 20h00

Salle de l’église de Gentilly.

Ensemble pour une larme en moins dans les visages des victimes de cette catastrophe, «Soyons tous Mozambique».

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 2 Votos
9.9
X