Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Un aviateur portugais, de la I Guerre mondiale, dans l’œil de Mina?

Coll. Thiery Dondaine Arquivo Torre do Tombo AHM
Comunidade

 

Un aviateur portugais, de la I Guerre mondiale, dans l’œil de Mina?

Ou le raid aérien Lisboa-Bolama (Guinée), avec un Breguet 14 moteur Renault 300 CV.

 

Une photographie datant de la I Guerre mondiale questionne: un aviateur portugais? José Pedro Pinheiro Correia? Devenu Colonel au sommet de sa carrière. A la date de la photo, il n’est pas encore pilote aviateur, mais observateur aérien (s’il s’avère que c’est bien lui…).

L’art de photographier de Mina, jeune photographe amatrice à Bourecq pendant la Guerre, n’a pas fini de surprendre. L’association des «Déclencheurs de Mémoires» et Thierry Dondaine ont développé les plaques de verre qu’elle a laissées en héritage historique. Des visages, civils et militaires, sont à identifier.

Pour rappel, une exposition éphémère de photographies a été vue en 2018, intitulée «Portraits photographiques de guerre». L’association propose un travail de mémoire, des appareils photographiques aux portraits pendant les guerres. Des expositions, conférences, des ateliers de développement photo. à partir de plaques de verre ont été proposés en 2022 au Mémorial 14-18 Notre Dame de Lorette, du Pas-de-Calais.

L’exposition des portraits, développés à partir des plaques se poursuit tout l’été. L’occasion peut-être de reconnaitre des aïeuls parmi ces civils et soldats de diverses nationalités photographiés pendant la guerre: Français, Portugais, Ecossais, Indiens, Anglais…

 

Quelques recherches concernant José Pedro Pinheiro Correia

Il serait âgé de 25 ans sur la photographie prise par Mina, image envoyée à ses proches probablement (il n’est pas encore pilote).

Question à résoudre, comme pour Cifka Duarte (sujet d’un autre texte), sur le pourquoi de cette présence à Bourecq-en-France (s’il s’avère que c’est son portrait). Serait-il passé par l’aérodrome de Chocques, à 10 kilomètres de Bourecq, où il y avait des escadrons britanniques…

Son dossier militaire ne figure pas sur le site des archives historiques miliaires portugaises pour en connaître davantage sur sa présence en France. Seule une ligne dans une liste, qui permet de connaître le lieu de naissance Leiria et son appartenance au 7ème Régiment d’infanterie.

Une photo, du journal l’«Ilustração portuguesa» de 1918, le montre (2ème en bas en partant de la gauche) parmi instructeurs et élèves de l’école d’aéronautique militaire (Escola de Aeronáutica Militar). Il est alors observateur de l’escadrille formée au Mozambique.

Un des instructeurs présents est Sacadura Cabral, celui qui a fait la première traversée aérienne Portugal (Lisboa) – Brésil (Rio de Janeiro) en 1922, avec Gago Coutinho.

 

Des dossiers le concernent aux Archives historiques de la Présidence de la République. Ils présentent ses distinctions honorifiques, obtenues pour le vol Lisboa-Guinée réalisé en 1925. Raid aérien effectué avec le lieutenant Joaquim Sérgio da Silva (titres honorifiques obtenus également pour le vol). Pinheiro Correia est alors Capitaine d’infanterie.

Un dossier contient une proposition du Ministre de la Guerre, pour une distinction d’Officier de l’Ordre Militaire de la Tour et de l’Épée, du 15 avril 1925. Décoration obtenue «pour s’être préparé avec succès à l’aviation portugaise, au vol Lisboa-Guinée».

Un autre dossier contient une proposition de distinction de Chevalier de l’Ordre militaire de Santiago da Espada, du 16 janvier 1928.

 

Le vol Lisboa-Bolama

La presse ancienne française en parle dans de nombreux journaux: L’Aérophile, L’étoile de l’A.E.F., Les Ailes, etc…

L’Aérophile d’avril 1925 raconte: «Les deux aviateurs portugais, Capitaine Pinheiro Correia et Lieutenant Sérgio da Silva, viennent de relier le Portugal à la Guinée en un voyage de 7 jours. Partis de Lisboa le 27 mars, les deux pilotes passent par Agadir, cap Juby, Port-Etienne, Dakar. Ils atterrissent à Bolama le 2 avril, après un parcours de 4.060 km. L’avion employé est le Breguet 14, à moteur Renault 300 CV, aménagé pour une provision de 700 litres d’essence».

Il devient Président de l’Aéroclub du Portugal et bien d’autres choses qui sont développées par ailleurs dans une biographie (le lien est joint).

En octobre 1927, Pinheiro Correia apparait aux côtés de Cifka Duarte et Miss Ruth Elder, en escale à Lisboa avant son départ pour Paris. Aviatrice américaine, elle est une des premières à avoir tenté la traversée de l’Atlantique.

 

Sources et lectures:

Cifka Duarte: https://lusojornal.com/laviateur-cifka-duarte-dans-loeil-de-mina/

Arquivo Histórico da Presidência da República

Pinheiro Correia: http://coronelpinheirocorrea.tosterego.com/

Vol Portugal-Guinée: https://blogueforanadaevaotres.blogspot.com/2018/06/guine-6174-p18782-historiografia-da.html

 

Note:

L’exposition temporaire «Dans l’objectif de Mina» est prolongée jusqu’au 28 août.

Le Centre d’histoire est accessible gratuitement aux horaires suivants:

Du mercredi au vendredi de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 18h00

Du samedi au dimanche de 11h00 à 13h00 et de 14h00 à 18h00

Au Mémorial 14-18 Souchez

 

Donativos LusoJornal
X