Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

L’association française «Dona Beatriz», une association luttant contre l’illettrisme et l’analphabétisme des enfants comme des plus grands, a actuellement besoin de soutien et d’attention pour continuer d’agir pour cette noble cause.

Cette association de loi 1901 a été fondée en 2018 par Marie Vicente Lecointre, entrepreneuse sociale franco-portugaise, à la suite de sa thèse et de son master réalisé à HEC. Dona Beatriz se consacre donc à la lutte contre toutes les formes d’illettrisme et d’analphabétisme des personnes concernées, quels que soient leurs origines, leur âge, leur sexe et leurs croyances religieuses.

Il n’est pas toujours simple de demander de l’aide, même à ce genre d’organisation pourtant faite pour cela, mais quoi qu’il arrive, Dona Beatriz ouvre ses portes à tous. L’association souhaite redonner confiance aux enfants qui ont des difficultés scolaires. Pour cela, elle fait de la prévention et informe les enfants sur l’illettrisme, elle fournit des outils nécessaires pour un meilleur apprentissage du langage et de la lecture, puis elle guide les jeunes en situation d’échec vers la réussite scolaire.

Elle souhaite aussi permettre aux adultes de devenir employables ou d’augmenter leur employabilité, en travaillant sur l’acquisition des compétences de base (par des ateliers contre l’illettrisme électronique notamment).

Enfin, toujours dans le même combat, elle tend à rendre de l’autonomie et un peu de dignité aux seniors touchés par l’illettrisme et l’analphabétisme en les assistant par exemple dans leurs démarches administratives.

 

Intervention au Cameroun et au Portugal

L’association œuvre d’abord en France, mais pas seulement. Elle intervient actuellement au Cameroun, notamment auprès des enfants via par exemple l’initiative de don de lumière. Ce don, en partenariat avec l’entreprise grenobloise UpOwa qui intervient dans les zones désertifiées au Cameroun, permet de mettre en place des kits solaires qui, une fois installés, permettront aux enfants défavorisés des villages de Nkol Ohandja et Avoh d’accéder à l’électricité, et d’ainsi aller à l’école et pouvoir faire leurs devoirs une fois la nuit tombée. L’objectif est d’équiper tout le village de Nkol Ohandja d’ici fin 2022.

La fondatrice de l’association, attachée à ses origines et étant aujourd’hui basée à Lisboa, des actions sont également menées au Portugal, tout comme en France. Cet été, l’association met par exemple en place à Paúl une antenne locale et un espace socio-culturel pour permettre à la population locale, et notamment aux personnes illettrées d’acquérir les compétences de bases nécessaires pour être employables, de bénéficier d’un accompagnement individuel pour construire un projet professionnel, ou de bénéficier d’un accompagnement pour mener des démarches administratives et apprendre à utiliser un ordinateur.

Si la ville de Paúl a été choisie, c’est parce qu’elle a été la source d’inspiration qui a motivé la création de l’association Dona Beatriz. Commune portugaise dépendant de la municipalité de Covilhã, dans le district de Castelo Branco, de la région Centre, cette jolie petite ville de l’arrière-pays a subi l’exode rural qui laisse encore aujourd’hui de nombreuses traces. L’économie de la ville est en souffrance dû à la fermeture de la dernière usine de textile, le patrimoine matériel et immatériel se dégrade par manque d’investissements et de ressources, puis la population, vieillissante et dépendante, est souvent isolée avec une mobilité réduite.

L’association se donne donc deux objectifs prioritaires sur la ville du Paúl: mettre en place un local socioculturel pour accompagner les personnes désœuvrées et aider les personnes âgées, illettrées, analphabètes et souvent dépendantes, puis soutenir les initiatives citoyennes locales qui œuvrent sur place pour la préservation du patrimoine naturel et culturel de la ville.

 

Recherche de volontaires

Afin de concrétiser cette aventure et d’entreprendre au mieux toutes ces actions, l’association est à la recherche de bénévoles et de volontaires. En 2018, Dona Beatriz recensait 8 adhérents et 8 bénévoles. Aujourd’hui, ce sont 148 adhérents et 34 bénévoles qui la soutiennent. Mais il n’y a jamais trop de monde pour participer à la coopération France-Portugal et à la lutte contre l’illettrisme.

Enfin, l’association recherche également des entreprises partenaires. Actuellement en collaboration avec un premier mécène français qui déploie ses activités au Portugal, Dona Beatriz souhaite lancer un appel aux entreprises qui seraient intéressées par un partenariat de mécénat avec une association d’intérêt général intervenant entre la France et le Portugal, dans le cadre des thématiques de l’éducation à travers la prévention contre l’illettrisme chez les plus jeunes, la formation professionnelle, l’accompagnement des personnes illettrées et analphabètes, mais aussi, la préservation du patrimoine culturel et naturel, et la préservation de l’environnement.

Pour toute demande de renseignements ou d’inscription à cette association, le contact mail est le suivant: contact@donabeatriz.org

 

Site de l’association ICI.

 

Associações

 

X