Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Dan Inger dos Santos avait prévu de lancer son dernier single «Carte Postale de La Lys» ce mois de mars 2020 lors d’un concert dans le cadre de la projection du documentaire sur la Bataille de La Lys, mais la pandémie du Covid-19 s’en est mêlée.

Plusieurs autres concerts ont été annulés, et l’inquiétude s’est installée.

 

Où passez-vous ce confinement?

Un artiste musicien passe normalement beaucoup de temps en studio, en création pure, à travailler son ou ses instruments, ou pour les indépendants à promouvoir leur musique. La diffusion actuellement est mise un peu en «stand by» mais je continue donc à travailler chez moi en Seine-et-Marne, mais ce confinement m’a permis de réorganiser mon «Home studio».

 

Avez-vous eu des concerts annulés?

Oui, j’ai eu de nombreux spectacles et concerts annulés et j’avoue que beaucoup de questions restent sans réponses et l’avenir me parait très difficile. J’avais entre autres la sortie de mon single «Carte Postale de La Lys» sur un événement organisé par la SALF avec la projection du film documentaire de Carlos Pereira «Les Héritiers de la Bataille de la Lys», à la Maison du Portugal, à la Cité Universitaire de Paris 14 et un grand concert le 25 avril à Deuil-la-Barre pour l’association «Les Amis de Mattéo» où je devais me produire sur scène avec mon duo «Les P’tits Gars de Paname» suivi de mon «Atlântico Tour» en trio. J’espère que ces événements seront reportés pour la rentrée prochaine. J’espère évidement que la situation sanitaire pourra nous laisser rapidement prendre la route des concerts en toute sécurité pour chacun.

 

Etes-vous préoccupé par cette pandémie?

Je suis évidemment préoccupé par la pandémie, je sais mes proches prudents, mais pas à l’abri et en même temps j’apprécie de voir que la nature reprend le dessus. J’aimerais juste que l’être humain prenne réellement conscience de notre devoir de préserver notre terre et ses beautés naturelles.

 

Cultura

X