Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Empresas

 

 

Logoplaste, le leader du marché européen en matière d’emballages rigides plastiques, met en place des techniques innovantes afin de réduire la pollution et contribuer à la protection de l’environnement

Crée en 1976 et installée partout dans le monde l’entreprise Logoplaste a d’abord débuté son aventure au Portugal, pour ensuite s’implanter au Brésil, en Espagne, en Europe de l’Ouest et également aux Etats Unis. Cette entreprise a su se démarquer et faire sa place dans le marché, en proposant un tout nouveau concept « hole in the wall », qui consiste à s’implanter directement chez le client, plus précisément à proximité des lignes de remplissage.

« Les emballages sont fabriqués, stockés puis envoyés en flux direct aux lignes de remplissage à la demande du client ». Ce concept a séduit plusieurs grandes marques tel que Yoplait, Nestlé ou bien même Candia, qui est actuellement l’un de ses principaux partenaires en France.

Logoplaste applique cette méthode de fonctionnement dans le monde entier, à hauteur de 80%. Néanmoins, elle a également mis en place le concept « Work by side », qui consiste à bâtir une usine de fabrication au plus près de chaque entreprise qui n’a pas de surface suffisante dans un rayon de 5 à 20 km.

Cette multinationale portugaise en pleine prospérité se développe sur plusieurs domaines, notamment avec l’industrie agroalimentaire, qui représente entre 40% et 50% de son Chiffre d’affaires (CA), avec l’industrie cosmétique et également les produits lessiviels.

Interrogé par LusoJornal, Laurent Mauny, le Directeur général délégué de Logoplaste France, a également déclaré, par exemple, avoir produit les emballages plastiques des flacons de gel hydroalcoolique lors de la Covid-19 aux Etats Unis.

 

Le plastique reste un handicap

Malgré toute cette notoriété à travers le monde, Logoplaste a un handicap considérable : sa matière première, le plastique.

Afin de diminuer l’impact sur l’environnement, beaucoup d’efforts ont été fournis technologiquement par l’entreprise afin de mieux adapter leurs produits tel que le design qui est inspiré de la nature et qui porte le nom du bio mimétisme, la production de peu d’énergie fossile grâce à leur implantation directe, la réintégration des rejets techniques dans la ligne de production, ainsi que leurs engagements sur la recherche, le développement et l’intégration des matières recyclées.

« Tout est fait pour être optimisé en matière de temps et d’énergie » a déclaré le Directeur général délégué de Logoplaste France, Laurent Mauny.

Selon certaines études citées par Laurent Mauny, entre le verre et le plastique, ce dernier ne serait pas « l’ennemi numéro 1 ». En effet, la production de verre consomme beaucoup plus d’énergie que celle du plastique. Cependant, le verre se recycle plus rapidement. « Verre et plastique ont leurs places dans différents registres d’activités, de différentes manières, différents marchés et différents impactes » a-t-il déclaré au LusoJornal.

Cette société envisage l’avenir avec plus d’innovation environnementale, plus de changement et plus de développement dans ses marchés Internationaux.

Cette interview a été réalisée pour LusoJornal, par le Président de la Chambre de commerce et d’industrie franco-portugaise (CCIFP), Carlos Vinhas Pereira.

 

Voir l’interview ICI.

 

Donativos LusoJornal

 

X