Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Depuis 5 ans, un patron portugais de 44 ans serait au cœur d’une affaire de travail dissimulé. Il y en aurait pour plus de 500.000 euros de fraude à l’URSSAF – Unions de Recouvrement des Cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations Familiales.

Selon l’enquête menée par les gendarmes de Carquefou, 62 personnes auraient travaillé sans être déclarées et cela depuis mai 2014 par un chef d’entreprise portugais.

Une fraude découverte par hasard, suite à des violences aggravées entre voisins impliquant cinq ressortissants portugais à Mauves-sur-Loire, le 15 février. Lors de cette première enquête, les Gendarmes ne trouvent aucun document qui atteste que les Portugais ont un travail déclaré.

C’est à partir de ces éléments que les Gendarmes sont arrivés jusqu’au patron de 44 ans, domicilié à Nantes, et qui sera jugé à la mi-octobre 2019 devant le Tribunal correctionnel pour une fraude de 511.150 euros à l’URSSAF.

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 10 Votos
8.1
X